Le Molosse - Tanabe d'après Lovecraft

Sortie du neuvième volume des adaptations de Lovecraft par Gou Tanabe. " Le Molosse " est le premier recueil réalisé par le mangaka japonais, il réunit trois nouvelles : Le Temple , écrite en 1920, Le Molosse , écrite en 1922, et La Cité sans nom , écrite en 1921. Le Temple est le plus longue et la plus réussie imho. Dans les coursives d'un U-boat allemand en perdition durant la première guerre mondiale, on plonge vers une cité engloutie alors que la folie gagne peu à peu tout l'équipage. Dure, claustrophobique, Le Temple , dans une ambiance éprouvante à la Das Boot , met l'homme face à des terreurs et des anciennetés sans nom. Un très bon récit joliment adapté. Le Molosse est plus (trop) classique. Deux amis occultistes, l'un des deux est le narrateur, première mention lovecraftienne du Nécronomicon , créature hostile invoquée involontairement par une amulette magique, on est ici dans du trop classique, encore trop proche de l'horreur traditionnelle en

Man in black

On peut trouver sur Internet, ici par exemple, ou sur Kindle US, cette courte nouvelle de John Scalzi qui est délicieuse comme un épisode de "Ma sorcière bien aimée". C'est un shareware (the trick is here : If you read it and enjoy it, then you can pay me either through PayPal (send the money to “detrius@scalzi.com” — Please put “STORY PAYMENT” in there somewhere so I can track it), or through Amazon’s Honor System payment thingy) dont la moitié des gains ira à The Lupus Foundation of America.
Au-delà de l'aspect caritatif, "How I proposed to my wife ; an alien sex story" est une histoire de SF courte à la golden age, comme aurait pu en écrire Silverberg ou le K. Dick des débuts.
Contacts (et plus si affinités) avec des extra-terrestres vivants sur Terre, secret interstellaire, romance, Scalzi met du grand dans du petit avec l'humour décalé et pince sans rire qui le caractérise quand il est à son meilleur.
Ca se lit vite, avec plaisir ; ça fait régulièrement sourire. Et c'est délicieusement old fashioned.
Faites un beau geste, et faites-vous plaisir en replongeant dans un monde sans zombies, épuisement des ressources, ou réchauffement climatique, avec une histoire qu'on aurait pu lire dans Amazing Stories.
How I proposed to my wife ; an alien sex story, Jonh Scalzi

Commentaires