La Mort à lunettes - Tome - Goffaux - Redj

Il y a des albums qui montrent et d'autres qui laissent déduire. " La Mort à lunettes " est de la seconde catégorie, tout le suggère. Son titre d'abord, dont on dira qu'il est énigmatique. Son début ensuite, violent et tragique, qu'on relit les premières pages passées en observant mieux les visages pour être sûr que c'est bien un flashforward – et donc toute la suite un flashback. Ses ellipses enfin, nombreuses, qui disent une biographie seulement par les portes qu'elle ferme lors d'un road trip final de New-York à Las Vegas aux début des années 2000, entre tournée d'adieu et baroud d'honneur pour Malcolm/Malek, un jeune noir new-yorkais converti à l'Islam en prison puis enrôlé dans un programme de com' de l'US Army. Un voyage conclusif avant l'Afghanistan que Malek entreprend avec l'aide et la compagnie d'Alexander, un vieux juif exilé à NY rencontré par hasard à l'église dans laquelle Malek fait le ménage. Le v

The Stand 6 : The night has come


Sixième et dernier tome de l'adaptation du monumental "The Stand" de Stephen King par Aguirre-Sacasa, Perkins, et Martin, après No man's land.
"The night has come" raconte le sacrifice des leaders de la communauté de Boulder et l'anéantissement du groupe de Las Vegas mené par le Walking Dude. Dans ce dernier épisode, ce sont les forces du Bien qui l'emportent contre celles du Mal. La vie va pouvoir reprendre et la civilisation humaine se reconstituer, mais le Mal est éternel, et le Walking Dude a déjà jeté son dévolu sur une autre population à manipuler.
Conclusion attendue de cette très bonne et très fidèle adaptation, "The night has come" met un terme à un bien beau travail, qui permettra à de nombreux lecteurs de BD de découvrir un classique du roman post-apocalyptique en s'évitant les (trop) nombreuses digressions de Stephen King.
The Stand, VO t6, The night has come, Aguirre-Sacasa, Perkins, Martin

Commentaires