Le Molosse - Tanabe d'après Lovecraft

Sortie du neuvième volume des adaptations de Lovecraft par Gou Tanabe. " Le Molosse " est le premier recueil réalisé par le mangaka japonais, il réunit trois nouvelles : Le Temple , écrite en 1920, Le Molosse , écrite en 1922, et La Cité sans nom , écrite en 1921. Le Temple est la plus longue et la plus réussie imho. Dans les coursives d'un U-boat allemand en perdition durant la première guerre mondiale, on plonge vers une cité engloutie alors que la folie gagne peu à peu tout l'équipage. Dure, claustrophobique, Le Temple , dans une ambiance éprouvante à la Das Boot , met l'homme face à des terreurs et des anciennetés sans nom. Un très bon récit joliment adapté. Le Molosse est plus (trop) classique. Deux amis occultistes, l'un des deux est le narrateur, première mention lovecraftienne du Nécronomicon , créature hostile invoquée involontairement par une amulette magique, on est ici dans du trop classique, encore trop proche de l'horreur traditionnelle en

The Stand 6 : The night has come


Sixième et dernier tome de l'adaptation du monumental "The Stand" de Stephen King par Aguirre-Sacasa, Perkins, et Martin, après No man's land.
"The night has come" raconte le sacrifice des leaders de la communauté de Boulder et l'anéantissement du groupe de Las Vegas mené par le Walking Dude. Dans ce dernier épisode, ce sont les forces du Bien qui l'emportent contre celles du Mal. La vie va pouvoir reprendre et la civilisation humaine se reconstituer, mais le Mal est éternel, et le Walking Dude a déjà jeté son dévolu sur une autre population à manipuler.
Conclusion attendue de cette très bonne et très fidèle adaptation, "The night has come" met un terme à un bien beau travail, qui permettra à de nombreux lecteurs de BD de découvrir un classique du roman post-apocalyptique en s'évitant les (trop) nombreuses digressions de Stephen King.
The Stand, VO t6, The night has come, Aguirre-Sacasa, Perkins, Martin

Commentaires