La Muraille de Chine - Franz Kafka

Ressortie du recueil La Muraille de Chine de Franz Kafka aux Forges de Vulcain. Traduit par Stéphane Rilling qui postface et nanti d’une intéressant préface d’Éric Pessan, le recueil est articulé autour de La Construction de la muraille de Chine , une nouvelle de longueur moyenne, et de textes beaucoup plus courts, tous écrits entre 1917 et 1922 alors que l’empire austro-hongrois s’effondrait, que l’antisémitisme montait, parallèlement au sionisme, et que l’intérêt pour le Chine, immense et en partie incompréhensible, était fort. Passé Le chasseur Gracchus , un premier texte dont l’intérêt narratif m’a largement échappé, Kafka construit ici par fragments (certaines nouvelles ne font que deux ou trois pages) la vision d’un monde qui échappe largement à la compréhension humaine et dans lequel l’absurde (on le dit toujours) mais aussi l’arbitraire (on le dit parfois moins) est la norme. Le monde de Kafka est immense, comme la Chine. Immense au point que l’homme normal n’en voit jamais

The Stand 6 : The night has come


Sixième et dernier tome de l'adaptation du monumental "The Stand" de Stephen King par Aguirre-Sacasa, Perkins, et Martin, après No man's land.
"The night has come" raconte le sacrifice des leaders de la communauté de Boulder et l'anéantissement du groupe de Las Vegas mené par le Walking Dude. Dans ce dernier épisode, ce sont les forces du Bien qui l'emportent contre celles du Mal. La vie va pouvoir reprendre et la civilisation humaine se reconstituer, mais le Mal est éternel, et le Walking Dude a déjà jeté son dévolu sur une autre population à manipuler.
Conclusion attendue de cette très bonne et très fidèle adaptation, "The night has come" met un terme à un bien beau travail, qui permettra à de nombreux lecteurs de BD de découvrir un classique du roman post-apocalyptique en s'évitant les (trop) nombreuses digressions de Stephen King.
The Stand, VO t6, The night has come, Aguirre-Sacasa, Perkins, Martin

Commentaires