The Book of all Skies - Greg Egan

Imaginez un monde « coupé » en un très grand nombre de morceaux. Des morceaux qui, chacun, semblent un monde à part entière ou au moins un pays, dotés chacun d'un nom, d'une population (souvent) , d'une « ambiance » physique ou zoologique, d'une plus ou moins grande proximité avec son étoile. On passe de l'un à l'autre de ces morceaux à travers un « anneau » ou « cerceau », accessible depuis un point géographique précis du monde présent dans chaque morceau, ce qui fait de ce monde un espace multiplement connecté. Si on utilise l'anneau dans un sens on atteint un certain morceau (« ciel », d’où le titre) qu'on peut se représenter comme « au-dessus », et si on l'utilise dans l'autre sens on atteint le « ciel » qui serait « en-dessous » – tout ceci hors de toute verticalité physique bien entendu. De saut en saut on ferait – si tout était optimal – une boucle sans fin qui finirait par ramener le voyageur à son point de départ. Sous l'un de ces c

Fallait que ça arrive

Commentaires

Endea a dit…
Et c'est bien arrivé ! xD, belle interview en tout cas :)
Efelle a dit…
Très sympathique tout ça, finalement tu n'es pas si vieux que cela.
Lhisbei a dit…
tel est pris... cool :)
Gromovar a dit…
Yep. Je suis cuit :)
Munin a dit…
Bien fait. "Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse !" me disait ma grand-mère ! :)
Gromovar a dit…
Elle avait bien raison :)