Noon du soleil noir - L.L. Kloetzer

L'auteur bicéphale L.L. Kloetzer restera pour toujours le premier lauréat du Prix Planète SF des Blogueurs avec son jamais imité Cleer . C'était il y a onze ans. Quelques romans et nouvelles plus tard, il revient aujourd'hui avec " Noon du soleil noir ", un court roman hommage au genre Sword and sorcery . Ailleurs et hier, dans la Cité des toges noires. La plus grande ville du monde connu est le lieu de tous les possibles. Gouvernée par un Suzerain enfant, administrée par une oligarchie d'eunuques, corrompue du haut en bas et jusqu'à la moelle, carrefour du commerce des biens et lieu d'entrecroisement des hommes, la Cité est singulièrement le rude havre de Yors, un ancien mercenaire fatigué et boiteux qui cherche de faciles missions pour gagner de quoi survivre – on n'appellera pas ça vivre. C'est près du Caravansérail que le vieux baroudeur est engagé par Noon, un jeune homme visiblement aussi riche qu'un peu lunaire récemment arrivé en

Maëlig, suite et fin


La sortie du tome 1 de "Car l'enfer est ici", la suite immédiate du "Pouvoir des innocents", après celle du premier volume des "Enfants de Jessica" qui se passe dix ans plus tard, me donne l'occasion de renvoyer la balle à Maëlig. Je n'ajouterai rien, quelques jours après, à ce qu'il a fort bien écrit. Qu'on sache seulement que "Le pouvoir des Innocents" est peut-être la meilleure série de BD que j'ai lue sur le plan scénaristique. Un vrai chef d'oeuvre et un must-have pour ceux qui aiment le huitième art.

Le pouvoir des innocents, 5 tomes, Brunschwig, Hirn
Les enfants de Jessica, 1 tome, à suivre
Car l'enfer est ici, 1 tome, à suivre

Commentaires

Maëlig a dit…
Merci pour le lien. J'ai hâte de lire celui-ci, j'espère notamment qu'il éclairera un peu la façon dont Logan (à son corps défendant, j'imagine) a pu devenir le symbole du mouvement anti-Rupert. Tu as lu le 1er des enfants de Jessica?
Gromovar a dit…
Oui. Trop court mais l'ambiance y est.