Le Molosse - Tanabe d'après Lovecraft

Sortie du neuvième volume des adaptations de Lovecraft par Gou Tanabe. " Le Molosse " est le premier recueil réalisé par le mangaka japonais, il réunit trois nouvelles : Le Temple , écrite en 1920, Le Molosse , écrite en 1922, et La Cité sans nom , écrite en 1921. Le Temple est le plus longue et la plus réussie imho. Dans les coursives d'un U-boat allemand en perdition durant la première guerre mondiale, on plonge vers une cité engloutie alors que la folie gagne peu à peu tout l'équipage. Dure, claustrophobique, Le Temple , dans une ambiance éprouvante à la Das Boot , met l'homme face à des terreurs et des anciennetés sans nom. Un très bon récit joliment adapté. Le Molosse est plus (trop) classique. Deux amis occultistes, l'un des deux est le narrateur, première mention lovecraftienne du Nécronomicon , créature hostile invoquée involontairement par une amulette magique, on est ici dans du trop classique, encore trop proche de l'horreur traditionnelle en

Water, water, everywhere, and all the boards did shrink

"Becalmed" de Kristine Kathryn Rusch est une nouvelle publiée récemment dans Asimov's. Dans un vaisseau spatial, partie d'une grande flotte, militaire, juridique, et stricte, à la Galactica, une femme attend un possible jugement. Elle aurait fait des choses terribles planetside mais ne veut/peut pas s'en souvenir. Attaqué, le dit vaisseau s'est retrouvé encalminé dans l'hyperespace. Encalminé comme la vie de cette femme à l'arrêt.

Je n'aime pas les récits dont la dynamique est basée sur un grand secret précédant le début du texte et qui n'ont pas la courtoisie de finir par éclairer le lecteur (de ce point de vue "La nef des fous" de Richard-Paul Russo est un cas d'école). C'est le cas dans "Becalmed". Et donc, comme pour d'autres textes, le côté "allumeuse" d'une nouvelle qui suggère beaucoup mais ne montre rien m'a profondément frustré et m'a fait sortir marri et un peu furieux de l'expérience.

Becalmed, Kristine Kathryn Rusch in Asimov's

Lu dans le cadre du challenge Summer Star Wars 5 de Lhisbei.

Commentaires