Conan Le dieu dans le sarcophage - Headline - Civiello

Juste un petit mot de rien du tout parce qu'il ne faudrait pas que chroniquer Conan en BD devienne une habitude . " Le dieu dans le sarcophage " est le onzième volume des adaptations de Conan en BD chez Glénat. " Le dieu dans le sarcophage " est l'une des toutes premières nouvelles de Howard mettant en scène le personnage du Cimmérien. Après quelques éléments de background sur les civilisations maléfiques qui précédèrent dans l'Histoire le très inquiétant royaume de Stygie, on y voit un Conan engagé par un noble pour voler une coupe de grande valeur dans le trésor d'un riche collectionneur. Catastrophe, quand le barbare arrive sur les lieux de son forfait à venir il tombe sur le cadavre du collectionneur, et sur un garde qui le met en joue avec son arbalète. Catastrophe bis, arrivent sur ces entrefaites le chef du conseil inquisitorial de la ville, Demetrius, accompagné du brutal Dionus, chef des pandores locaux, et de quelques gardes armés. Arrivé s

Dragon before Dragons


Publication d'un nouveau recueil dans la collection "Perles d'épice" d'ActuSF. Consacrée aux auteurs étrangers classiques, c'est George RR Martin qui en a aujourd'hui les honneurs.
On ne présente plus l'énorme George RR Martin. Pour patienter en attendant la sortie prochaine (enfin) de "A Dance with Dragons", on pourra se plonger dans les quatre nouvelles de "Dragon de glace". on y trouvera :

Dragon de glace. Je n'ai pas accroché à cette nouvelle de fantasy qui tire trop sur le conte à mon goût. La petite fille étrange, sur son ami dragon, qui sauve son petit monde. BOF ! Même si c'est joliment imaginé.

Dans les contrées perdues est typiquement une nouvelle howardienne. Sorcière mystérieuse, contrée perdue et désolée, hommes-bêtes, ne manquait que Conan. Une petite nouvelle d'heroïc fantasy très agréable à lire.

L'homme en forme de poire, prix Bram Stoker, est du fantastique contemporain, inquiétant à souhait. L'étrangeté perçue d'une situation apparemment banale crée le même genre de malaise qu'au visionnage de Rosemary's Baby. On imagine bien cette nouvelle en épisode de Twilight Zone.

Portrait de famille, prix Nébula, est une superbe variation sur le thème (que je n'aime pas d'habitude) de l'écrivain et de ses personnages. George RR Martin en donne une lecture fantastique, y ajoute du drame et des comportements obsessionnels. Il fabrique, avec tout ça, une nouvelle passionnante et émouvante, prouvant par là même qu'on peut faire les meilleures soupes dans les vieux pots si on a les bons ingrédients.

George RR Martin sait écrire, dans quelque genre que ce soit. Il le prouve encore ici. vivement juillet et A Dance with Dragons.

Dragon de glace, George RR Martin

Commentaires

Efelle a dit…
Le Dragon de glace figure dans un vieux Bifrost que m'a donné Tigger Lily cet automne, je passe donc mon tour.
Gromovar a dit…
C'est pas mal écrit, mais c'est presque Jeunesse.
Vert a dit…
Je suis pas super accro à G.R.R. Martin (oui je sais bouh la honte !), mais la couverture de celui-là est drôlement jolie ^^
Gromovar a dit…
Moi je suis accro, mais je ne raffole pas de cette couv' ;-)
Ferocias a dit…
Cette collection d'ActuSF est très sympa même si l'on peut regretter qu'il y ait trop peu d'inédits en français.
Gromovar a dit…
Pour moi qui lis très peu de revues, tout est inédit :)
Martlet a dit…
J'ai bien aimé la nouvelle de Martin, mais je suis un irrécupérable :)
Gromovar a dit…
Euh...

Elles sont toutes de Martin.
Martlet a dit…
En relisant mon message, j'avoue que je ne le comprends pas non plus. Je devais lire plusieurs choses à la fois ^^

Je pense que je voulais dire "j'aime toutes les nouvelles de Martin"

Mais c'est pas grave...
Endea a dit…
Et moi la première nouvelle fut ma préférée, xd
Après j'ai vraiment été séduite par cette autre découverte des écrits de Martin, L'homme en forme de poire restera longtemps dans mes souvenirs, brrrrrrr
Gromovar a dit…
Très sympa, L'homme :)