Le Molosse - Tanabe d'après Lovecraft

Sortie du neuvième volume des adaptations de Lovecraft par Gou Tanabe. " Le Molosse " est le premier recueil réalisé par le mangaka japonais, il réunit trois nouvelles : Le Temple , écrite en 1920, Le Molosse , écrite en 1922, et La Cité sans nom , écrite en 1921. Le Temple est la plus longue et la plus réussie imho. Dans les coursives d'un U-boat allemand en perdition durant la première guerre mondiale, on plonge vers une cité engloutie alors que la folie gagne peu à peu tout l'équipage. Dure, claustrophobique, Le Temple , dans une ambiance éprouvante à la Das Boot , met l'homme face à des terreurs et des anciennetés sans nom. Un très bon récit joliment adapté. Le Molosse est plus (trop) classique. Deux amis occultistes, l'un des deux est le narrateur, première mention lovecraftienne du Nécronomicon , créature hostile invoquée involontairement par une amulette magique, on est ici dans du trop classique, encore trop proche de l'horreur traditionnelle en

La porte, la clef, et le gardien de la porte


Néault est de retour et ses conseils sont toujours aussi excellents. Si je comptais les comics que j'ai lus grace à lui... Je devrais demander aux éditeurs de lui attribuer des commissions.
"Locke & Key" est le meilleur comic que j'ai lu depuis longtemps. Sur un scénario d'excellente facture écrit par Joe Hill (accessoirement le fils de Stephen King), Gabriel Rodriguez déploie des graphismes cartoony superbes. Meurtres, suspense, mystère, surnaturel, maison hantée, secrets enterrés, rien ne manque dans "Locke & Key", et c'est à un véritable feu d'artifice que nous convient les créateurs. Peur, rage, culpabilité, folie, Joe Hill pose sur sa toile une palette d'émotions riche et développée. On tremble avec les héros, on espère pour eux, on frémit comme eux. Et on suit, atterré, la route sanglante du tueur fou et de son inspirateur, en apprenant à les haïr pour le mal qu'ils font. La mise en récit est cinématographique comme rarement dans le monde des comics, avec flash-backs, alternance de scène passées et présentes, réminiscences, ce qui dynamise le récit et permet à l'auteur de distiller les informations avec parcimonie, comme du sang goutant d'une blessure ; le lecteur va de surprise en surprise et de révélations en révélations. J'écris ceci en haletant ; "Locke & Key" est un comic qui prend aux tripes et qu'on repose en soufflant tant il a créé de tension.
Locke & Key, t1 Bienvenue à Lovecraft, Joe Hill et Gabriel Rodriguez

L'avis de Pitivier

Commentaires

Pitivier a dit…
J'ai les 3 premiers hardcovers vo dans ma PAL. Ils ne devraient pas y rester longtemps.
Acr0 a dit…
Tiens, je croyais que tu avais lu les tomes suivants en VO ;) Ma foi, j'attends avec impatience la parution du cinquième en VF en septembre. Et si j'ai bien suivi, la série sera terminée avec le 6e opus.
Gromovar a dit…
Oui. Ici http://www.quoideneufsurmapile.com/2012/09/connaitre-le-passe-pour-ne-pas-le.html et sur les liens précédents.

Fin au 6ème mais il n'est pas encore dispo même en VO (prévu pour février 2014).