La Mort à lunettes - Tome - Goffaux - Redj

Il y a des albums qui montrent et d'autres qui laissent déduire. " La Mort à lunettes " est de la seconde catégorie, tout le suggère. Son titre d'abord, dont on dira qu'il est énigmatique. Son début ensuite, violent et tragique, qu'on relit les premières pages passées en observant mieux les visages pour être sûr que c'est bien un flashforward – et donc toute la suite un flashback. Ses ellipses enfin, nombreuses, qui disent une biographie seulement par les portes qu'elle ferme lors d'un road trip final de New-York à Las Vegas aux début des années 2000, entre tournée d'adieu et baroud d'honneur pour Malcolm/Malek, un jeune noir new-yorkais converti à l'Islam en prison puis enrôlé dans un programme de com' de l'US Army. Un voyage conclusif avant l'Afghanistan que Malek entreprend avec l'aide et la compagnie d'Alexander, un vieux juif exilé à NY rencontré par hasard à l'église dans laquelle Malek fait le ménage. Le v

Much ado about nothing


"Stratégies du réenchantement" est une recueil de huit nouvelles de Jeanne-A Debat, publié chez Griffe d'Encre.
Côté pile, une auteure primée à l'excellente réputation, et une superbe couverture du grandissime Caza.
Côté face, un projet : "Huit nouvelles sur l'art et les raisons de dire non, huit stratégies pour réenchanter le monde jusqu'à, parfois, le détruire."
A l'intérieur, un marque-page reprenant un fragment de la couverture.
Quel que soit l'angle sous lequel je regardais ce livre, il avait donc tout pour me plaire.
Terrible déception.
Les nouvelles de Jeanne-A Debats ont malheureusement raté la cible que je leur avais dessinée. De la manière tragique dont des nouvelles peuvent la rater, c'est à dire qu'après chacune on se dit "bon, pas terrible, j'espère que la suivante sera meilleure.".
Point d'émerveillement ici, sans parler de réenchantement. Les révoltes décrites sont prévisibles, donc jamais surprenantes. Elles peinent aussi à créer la stupeur ou la sidération parce qu'elles manquent d'outrance, alors qu'on aurait pu penser que dans un recueil entier consacré à la révolte, on verrait des choses jamais vues ailleurs. Restent donc sept textes peu enthousiasmants dans le fond et parfois trop tortueux dans la forme. Etonnamment c'est la dernière nouvelle du recueil, longue de seulement trois pages, qui réunit toutes les qualités qui manquent aux autres. Elle est limpide, surprenante, outrée. Peut-être fallait-il alors faire plus court.
Stratégies du réenchantement, Jeanne-A Debats

Commentaires

Guillaume44 a dit…
Alors là je ne connaissais pas du tout, mais du tout.
Efelle a dit…
Tu confirmes mes préventions... ;)
Gromovar a dit…
@Efelle : A mon grand regret.

@Guillaume : C'est l'auteure de "La vieille anglaise et le continent", 3 ou 4 prix.
Lhisbei a dit…
c'est marrant celui_là je n'avais même pas essayé. pourtant j'ai beaucoup aimé "La vieille anglaise et le continent"
Gromovar a dit…
J'avais pas lu "La vieille anglaise" et j'ai pas voulu rater le coche cette fois-ci. So bad :-(
Don Lorenjy a dit…
*Pub éhontée on* Les recueils de Griffe d'Encre sont tous très bon, essayes-en donc un autre, récent...*Pub éhonté off*
C'est toujours triste de voir un lecteur déçu, mais c'est le jeu dès qu'on écrit pour être lu.
Gromovar a dit…
Disons Blaguaparts ;-) ?

Déception à la hauteur du bon buzz et de l'espoir suscité.
Don Lorenjy a dit…
Alors, si Blaguàparts t'a aussi déçu à hauteur de son non-buzz, je ne peux que t'adresser mes plus sincères excuses tout en te promettant d'essayer de faire mieux la prochaine fois (ou au moins autrement).
Gromovar a dit…
Je me suis mal exprimé. Je parlais de "Stratégies" dans mon commentaire précédent.

Je n'ai pas encore lu "Blaguaparts".
Munin a dit…
C'est le défaut des échanges dans les commentaires : on perd parfois la trace de qui répond à qui.

>> *Pub éhontée on* Les recueils
>> de Griffe d'Encre sont tous
>> très bon, essayes-en donc un
>> autre, récent...*Pub éhonté off*

> Disons Blaguaparts ;-) ?

Ce serait plus compréhensible comme cela :)
Don Lorenjy a dit…
Pas lu Blaguàparts ? Les bras m'en tombent : courez-y !
Tigger Lilly a dit…
Un Don Lo manchot O_O Mais que ferait-on ? Courez y oui !