Dissipatio H.G. - Guido Morselli

« Il suffit d'un peu de courage.  Plus la douleur est déterminée et précise, plus l'instinct de la vie se débat, et l'idée de suicide tombe.  Quand j'y pensais, cela semblait facile. Et pourtant de pauvres petites femmes l'ont fait. Il faut de l'humilité, non de l'orgueil.  Tout cela me dégoute.  Pas de paroles. Un geste. Je n'écrirai plus. » Ces phrases, les dernières du Métier de vivre de Pavese, sont écrites neuf jours avant son suicide. Cette « idée de suicide », ce désir de mort, le narrateur anonyme de " Dissipation H.G. " les partage. Mais lui recule, n'utilise pas sa « fiancée à l’œil noir », et lorsqu'il sort de la grotte où il pensait mettre fin à ses jours, il réalise qu'il est maintenant seul sur Terre. Que toute l'humanité a disparu. Que ne reste plus que lui dans un monde vide d'hommes. " Dissipatio H.G. " est le journal de son expérience, vécue entre un village de montagne et la ville proche de Zuri

Effrayant


Nouvelle série fantastique de Christophe Bec. L'auteur dont j'avais beaucoup apprécié la série "Sanctuaire" et dont je savoure "Prométhée" se lance dans une série typée "angoisse". Et c'est une réussite absolue.
L'angoissante histoire de secret redneck auquel est confronté un couple de nouveaux venus dans une région rurale des Etats-Unis captive et inquiète, servie en cela par une illustration idéale de Stefano Raffaele. Sombre, étrange, angoissante, cinématographique dans sa découpe, la mise en image potentialise le récit.
To make a long story short, c'est la première fois que je ressens une vraie tension en lisant une BD d'angoisse. Si vous aimez le style, il ne faut pas passer à côté de ce premier tome de "Sarah", et que les impatients sachent que le tome 2 sort à la fin du mois.
Sarah, t1, Bec, Raffaele

Commentaires

Anonyme a dit…
Plus effrayant que Sarah Palin?
Gromovar a dit…
Absolument :-)

Bonne année 2010 jtrt :-)
Anonyme a dit…
Merci bien. Meilleurs voeux à toi!