Le Molosse - Tanabe d'après Lovecraft

Sortie du neuvième volume des adaptations de Lovecraft par Gou Tanabe. " Le Molosse " est le premier recueil réalisé par le mangaka japonais, il réunit trois nouvelles : Le Temple , écrite en 1920, Le Molosse , écrite en 1922, et La Cité sans nom , écrite en 1921. Le Temple est la plus longue et la plus réussie imho. Dans les coursives d'un U-boat allemand en perdition durant la première guerre mondiale, on plonge vers une cité engloutie alors que la folie gagne peu à peu tout l'équipage. Dure, claustrophobique, Le Temple , dans une ambiance éprouvante à la Das Boot , met l'homme face à des terreurs et des anciennetés sans nom. Un très bon récit joliment adapté. Le Molosse est plus (trop) classique. Deux amis occultistes, l'un des deux est le narrateur, première mention lovecraftienne du Nécronomicon , créature hostile invoquée involontairement par une amulette magique, on est ici dans du trop classique, encore trop proche de l'horreur traditionnelle en

Ne jamais céder


Vu "Valkyrie" (la tentative échouée d'assassinat d'Hitler par des généraux de la Wehrmacht) hier au cinéma, dans un horrible cinéma truffé de djeunz' et de gens (heureusement ils n'avaient pas envie de voir ce film et filaient dans d'autres salles).




Vu "Hunger" (la grève de la faim de Bobby Sands pour obtenir le statut de prisonniers politiques pour les militants de l'IRA) il y a un mois dans une salle quasi-vide.


Dans les deux films le message primordial est le même. Il ne faut jamais céder. Il faut toujours résister, même au prix du péril. Ce n'est visiblement pas un message très adapté à une France contemporaine de consommateurs infantiles.

Commentaires