84K - Claire North - Retour de Bifrost 105

Marx et Lénine l'ont affirmé, « l'Etat n'est qu'un instrument au service de la bourgeoisie », oubliant que parfois, en bon Léviathan, il empêchait aussi les religions de se foutre sur la gueule. Puis vint Thatcher qui du Léviathan coupa les appendices (éducation, santé, transport, aides sociales) qui servaient le peuple, ce que même les deux grands anciens n'avaient pas su prédire. Dans 84K , Claire North imagine une Angleterre qui serait allée tout au bout de la logique thatchérienne, une Angleterre dans laquelle privatisations, externalisations et suppressions des crédits sociaux auraient atteint des niveaux tels qu'une population plongée dans une très grande misère y entrevoit (derrière des barrières) une petite élite qui en extrait sans limite la plus-value. Jusqu'au point où même la police, la justice et la fiscalité sont passées entre les mains de la Compagnie (holding quasi métaphysique qui possède toutes « les compagnies qui possèdent des compagnie

Un bien brave homme


Juste deux mots pour parler d'une nouvelle collection aux Belles Lettres. "La véritable histoire de..." est le titre, malheureusement un peu racoleur, d'une série de petits ouvrages proposant des biographies de personnages de l'Antiquité réalisées uniquement à l'aide d'extraits de sources antiques.
Le présent volume propose une vie de Caligula, et détaille longuement les (mé)faits d'un empereur menteur, voleur, violeur, incestueux, assassin, mégalomane, paranoïaque, et j'en passe. Le portrait de ce charmant personnage est brossé par de grands auteurs qui lui sont contemporains ou presque. On trouve ainsi des textes de Sénèque, Suétone, Dion Cassus, Philon d'Alexandrie, etc... Que du beau monde donc, et un style, caractéristique de l'époque, emphatique et imagé. J'ai passé un vrai bon moment de lecture, et trouvé, à l'usage, que Caïus Caligula n'avait pas grand chose à envier aux héros les plus noirs de la fantasy ; certains de ces derniers sont même plutôt plus sobres.
A suivre prochainement dans la même collection : Alexandre, Jules César, Pompée, Platon, entre autres. Je garde les yeux ouverts.
La véritable histoire de Caligula, textes rassemblés par Jean Malye

Commentaires

aha ! à rajouter sur la liste de Noël de toute urgence, juste à côté du bouquin de Woody Allen.

( niak niak )
Gromovar a dit…
Caligula l'aurait mangé tout cru le petit vieux binoclard.
Anonyme a dit…
On m'a dit aussi beaucoup de bien, dans un genre proche de la lettre à Alexandre de Pierre Briant :

http://www.amazon.fr/Lettre-ouverte-%C3%A0-Alexandre-Grand/dp/2742780254

A+
Gromovar a dit…
J'y jetterai un oeil.

A+