Fables - Willingham, Buckingham

Première lecture (mieux vaut tard que jamais !) d'une série publiée entre 2003 et 2015 : Fables . 150 exemplaires (avec un redémarrage récent au numéro 151) écrits par Bill Willingham, avec principalement Mark Buckingham aux pinceaux, 14 (et même un peu plus) Eisner Awards. Après une Intégrale en 10 tomes chez Urban, voici qu'arrive la même en « poche » à petit prix chez Urban Comics Nomad. Les deux premiers numéros sont sortis il y a peu et c'est là qu'enfin je suis entré dans l'histoire. Je ne vais pas chroniquer longuement ici une série bien connue que quantité d'entre vous, lecteurs, ont déjà lue et appréciée, j'en suis convaincu. Disons simplement que Buckingham transporte les personnages des contes (dans leur immense diversité et profusion) dans le monde moderne. Fuyant un Adversaire qui les a conquis et massacrés royaume de conte après royaume de conte, les Fables survivantes ont trouvé refuge dans notre monde il y a quelques siècles déjà ; entre

Boys keep swinging


"The boys" : 2 tome en anglais, 1 troisième en route ; le tome 1 vient d'être publié en français.
Néault en parle très bien sur son excellent blog. Je ne peux rien ajouter à son analyse. Je dirai simplement que c'est un must-have pour tout fan de comics. "The boys" est violent, noir, sexuel, cru, mais surtout très intelligent et tortueux, tout en parvenant à créer des situations objectivement droles. Sur le fond, c'est un "Authority" pour adultes. Quittant les comics pour le cinéma, ça m'a aussi vivement évoqué le glauquissime "Prick up your ears" de Stephen Frears, l'un de mes films préférés. Ce comic représente le même genre de virage dans le genre que celui qu'a pu représenter le western spaghetti, avec ses héros sales et méchants, par rapport au western traditionnel à la John Wayne.
Si vous lisez des comics, attachez votre ceinture et foncez !
The boys, Garth Ennis

Commentaires

From the avenue a dit…
Je viens de découvrir cette série. vraiment excellent et les super-slips en prennent plein la g....
Gromovar a dit…
Tu vas apprécier. Un seul tome en dessous, le 5 Herogasm, mais dès le 6 ça redevient excellent.