MOUAIS...


C'est vrai que c'est très noir (et ça j'apprécie).
Ca évoque Blade Runner (et c'est positif).
Mais c'est quand même terriblement stérile.
La profondeur des tombes, Thierry Di Rollo

Commentaires