Conan L'heure du dragon - Blondel - Sécher

" L'heure du dragon " est le seul roman de Conan écrit par Howard. Il a été adapté dans les années 70 par la fine équipe Roy Thomas - Gil Kane. Il l'est une nouvelle fois ici par le duo Julien Blondel (scénariste de Elric, décidément! il aime les personnages myhthiques)  - Valentin Sécher (dessinateur de Méta Baron) . On peut rêver pires adaptateurs. Conan est roi d'Aquilonie. Plus pour longtemps quand le roman commence. Car trois nobles ambitieux ont tiré le très maléfique empereur Xaltotun de Python d'un sommeil de 3000 ans en usant pour ce faire du légendaire Cœur d'Ahriman. En échange ils lui demandent de les aider à usurper les trônes de Némédie et d'Aquilonie. Pour cela Conan doit mourir. Mais si, sur le champ de bataille, Xaltotun tient parole et offre aux félons une victoire écrasante sur l'armée aquilonienne, il a, en revanche, d'autre projets pour un Conan qu'il préfère emprisonner secrètement. De fait il a plus globalement d'

Un labyrinthe




Je commence à vraiment apprécier José Carlos Somoza. Après "La théorie des cordes", ouvrage terrifiant dans le monde de la physique théorique, je lis "La caverne des Idées" et je suis encore séduit.
On part sur une base de policier historique. Un meurtre est commis dans l'Athènes de l'Académie, et une sorte d'enquéteur se met en quète de la vérité des évènements, à la demande du mentor du jeune homme assassiné. Jusque là, rien que de très classique. Mais, rapidement, le "traducteur" du livre que nous sommes en train de lire intervient par des notes de bas de page, de plus en plus nombreuses et longues, et semble indiquer que le roman que nous lisons contient plus que ce qui est immédiatement visible. Au fil de la lecture l'interrogation sur le statut du texte devient largement aussi prégnante que celle sur la cause et l'auteur du (puis des) assassinat. Texte original, texte traduit, notes, se répondent et emmèlent un écheveau qui intrigue tant qu'il pousse à lire le plus vite possible. Un bel exercice littéraire.
La caverne des idées, José Carlos Somoza

Commentaires

Escrocgriffe a dit…
Le procédé est original ! Je note ;)
Gromovar a dit…
Très bon livre. Fonce.