Notre part de nuit de Mariana Enriquez, Prix Planète-SF des blogueurs 2022

Né en 1973 à Buenos Aires, Mariana Enriquez est une journaliste, romancière et novelliste. En français on peut lire d'elle le recueil de nouvelles Ce que nous avons perdu dans le feu et, depuis l'an dernier, le gros roman Notre part de nuit . Après une délibération animée, Notre part de nuit , traduit par Anne Plantagenet et édité aux Editions du Sous-Sol, a obtenu le Prix Planète-SF des Blogueurs 2022. Notre part de nuit est un roman-fleuve qui est autant une histoire fantastique d'une grande cruauté qu'une évocation du passé troublé de l'Argentine - le pays d'origine de l'autrice. C'est aussi la mise en lumière noire de rapports père-fils, avec tout ce que ces rapports comportent d'ambiguïté entre amour et exigence, ou encore de relations familiales dysfonctionnelles jusqu'à l'inimaginable. Récit émietté, récit développé sur des décennies, récit éparpillé entre les lieux et les époques, récit kaléidoscopique mais toujours limpide, Notre p

Optimates ou populares ?




Passionnante biographie de César. Appuyée sur une quantité impressionnante de références littéraires souvent opposées, elle nous brosse le portrait d'un opportuniste qui sait profiter des occasions et faire des revers des opportunités. Un homme qui rallie le camp du peuple, alors qu'il est un aristocrate, sans avoir besoin, à l'inverse de Claudius devenu Clodius, de se faire adopter par un populaire pour être perçu comme légitime. Un homme qui choisit les alliés opportuns, et s'en sépare au moment opportun. Un homme qui parcourt la totalité du cursus honorum romain et y ajoute même une marche pour lui. Et surtout cette biographie montre à quel point la vie de César a été une vie de conquètes et de combats passée loin de Rome. Sur l'étendue de sa vie César n'aura passé que peu de temps à Rome et, vu de loin, il semble qu'il ne revienne que pour être assassiné. Loin de l'image de monarque palatial que donne parfois les péplums, cet ouvrage resitue le personnage dans sa réalité historique.
César le dictateur démocrate, Luciano Canfora

Commentaires

APL a dit…
"elle nous brosse le portrait d'un opportuniste qui sait profiter des occasions et faire des revers des opportunités. Un homme qui rallie le camp du peuple, alors qu'il est un aristocrate"
La bio de Sarkozy par Giesbert est déjà sortie?
Gromovar a dit…
C'est drôle. J'y pensais en l'écrivant.