Blackwater 4 - La Guerre - Michael McDowell

Après le tome 3 , voici " La Guerre ", nouvel opus de la saga Blackwater . Cette chronique, et celles qui suivront pour les numéros suivants, seront très succinctes. Le but est de ne pas spoiler pour ceux qui n'achèteraient pas chaque numéro dès sa sortie. Ce quatrième tome commence peu avant la Seconde Guerre Mondiale et se termine avec elle. La famille Caskey peu à peu s'apaise, elle passe par-delà les meurtrissures réciproques et se rassemble dans ce qui ressemble à une forme d'harmonie autour de la nouvelle génération, celle des enfants des différents ménages. Certes les enfants, devenus presque adultes, quittent leurs foyers, qui pour l'université, qui pour l'armée. Parfois pour s'émanciper, parfois pour fuir une situation difficile, d'autres fois encore pour mener au calme une quête plus personnelle. Mais aucun ne laisse derrière lui durablement les lieux de son enfance, et quand ils s'en éloignent ce n'est jamais ni pour très loin ni

Un monument de la SF




Hypérion est un chef-d'oeuvre. Plus qu'un chef-d'oeuvre, un monument. Tellement de prix que je ne les cite pas. Je crois que si l'on ne devait lire qu'un roman de SF ce serait celui-là.
Le voyage de 7 pélerins vers une destination terrifiante permet à Dan Simmons d'aborder tous les grands thèmes de la littérature de science-fiction et plusieurs grands styles de la littérature. L'univers qu'il décrit est foisonnant de détails et il y vit de vrais personnages avec des histoires fortes à raconter, chacun dans un style de narration qui lui correspond. Le récit progresse en dévoilant peu à peu les vrais caractères des personnages et la richesse de l'univers dans lequel ils vivent, l'angoisse monte au fur et à mesure de l'approche des Tombeaux de Temps, but ultime du pélerinage, l'urgence de faire face à une menace extérieure à la sphère humaine imprègne chaque moment de l'aventure. Les références à la poésie de Keats, auteur de l'Hypérion original, sont partie intégrante de l'histoire.
Hypérion est, certes, un immense roman de SF mais c'est surtout un immense roman tout court.
L'histoire se pousuit, pour les plus motivés, dans "La chute d'Hypérion", "Endymion" et l'Eveil d'Endymion". Je ne peux que conseiller très vivement leur lecture. Eux aussi sont couverts de prix. "La chute d'Hypérion", au moins, est indispensable pour tirer tous les fils d'Hypérion à leur terme.
Pour commencer :
Hypérion, Dan Simmons (2 volumes en poche)
La chute d'Hypérion, Dan Simmons (2 volumes en poche)

Commentaires

El Jc a dit…
Tu as bie fait de faire un petit récapitulatif de tes billets de Space Opera cela m'a permis de découvrir celui ci. Je ne puis que partager à 100% ton engouement pour ce qui reste l'un des monument de la SF. Totalement incontournable et particulièrement jouissif
Gromovar a dit…
El Jc et moi, même combat :-)