Sandman Nightmare Country 1 - Tynion IV - Estherren

BLOG EN MODE DÉGRADÉ ON REFERA MIEUX QUAND ON POURRA MIEUX. JUSQUE LÀ, LECTEUR, POUR ENCORE QUELQUES MOMENTS, IL TE FAUDRA ACCEPTER DE ME FAIRE CONFIANCE SUR JUSTE DEUX OU TROIS LIGNES. Sortie chez Urban du tome 1 du cycle Sandman Nightmare Country , traduit par l'incontournable Patrick Marcel. L'infâme Corinthien y est de retour dans le monde, à la recherche d'un autre cauchemar mortel, celui-ci non créé par Dream. Aidé de deux monstres sadiques à mi-chemin entre des Cénobites de Hellraiser et le couple Travolta/Jackson de Pulp Fiction , le mystérieux nouveau cauchemar, à l'origine inconnue, assassine tous ceux qui peuvent le repérer ; il traque ici notamment une jeune artiste qui a le malheur de le voir quand les autres ne le peuvent pas, et dont l'entourage est la tragique victime collatérale de ce don. Comme dans le brillant The Nice House on the Lake (qui sort d'ailleurs en VF chez Urban et que je conseille très vivement) , J. Tynion IV plonge le lecteur

Chat mort / Chat vivant




Le titre de ce post est un clin d'oeil aux adeptes de Schrödinger. Les autres sauront de quoi il s'agit après avoir lu ce passionnant petit livre qui explique d'une manière simple et accessible la théorie quantique, celle qui décrit le comportement des atomes et des particules encore plus petites qui les composent. Partant du modèle classique, que tout le monde a déjà vu en dessin, de l'atome comme une petite planète entourée de satellites, il nous dit comment on a compris que l'atome n'était pas une petite planète, et ce qu'il est en réalité. Il nous permet de comprendre pourquoi nous ne mourrons pas carbonisés par des explosions d'ultraviolet. Il décrit aussi de manière très claire la dualité onde-corpuscule et son dépassement par la physique quantique, l'existence des paires de particules qui permettront peut-être un jour de communiquer à des vitesses supraluminiques, et développe la notion d'indétermination (bonjour le chat !). Et, last but not least, il traite des fonctions d'onde et de leur réduction, ce qui permet de lire "Isolation" de Egan (voir plus bas) en y comprenant quelque chose.
Tout ça a l'air bien complexe mais tout ça est facile à lire. Un livre d'honnête homme.
Le cantique des quantiques, Sven Ortoli, Jean-Pierre Pharabod

Commentaires