JC Dunyach excelle dans le Bifrost 115

Dans le Bifrost 115 , sous une couverture qui fleure bon l'Age d'or, on trouve les rubriques habituelles : édito d'Olivier Girard, critiques des sorties récentes, scientifiction (sur les Anti-Terre, par le duo Chemla Lehoucq, qui parlent même de Gor ce qui prouve, en nos temps éveillés, une liberté d'esprit méritoire) . On y trouve aussi un imposant dossier James Tiptree Jr. coordonné avec énergie et entrain par l'encyclopédique Jean-Daniel Brèque. Et, comme toujours, quatre nouvelles. Les Objets savent , de Jean-Claude Dunyach, est la première nouvelle de la revue. Petit bijou d'humour et de pétillance, elle raconte la résolution express d'une affaire de meurtre par l'IA d'un véhicule militaire reconverti en taxi qui utilise pour ce faire son immense puissance de calcul ainsi que celle de toutes les objets connectés qui l'environnent. Que font les IA sentientes de leur temps ? Elle échangent, ragotent, réfléchissent, et parfois résolvent des af

Le Cutty Sark vient de bruler




Ce superbe bateau (ou navire, j'ignore la différence) du 19ème qui est l'une des grandes attractions touristiques de Londres a brulé en cale sèche ce matin. Ca, c'est l'information qui ne se trouve pas dans le "London Companion" car elle date d'aujourd'hui. Dans la prochaine édition peut-être. A part ça, tout y est. Indispensable compagnon des Miscellanées il vous fournira des anecdotes sur la Tour, une liste de grands architectes qui ont façonné la ville, le nom de tous les lieux où est passé Lénine, des informations sur le métro, sur le Grand Incendie, sur la Peste, et j'en oublie. Comme dans les Miscellanées, 150 pages d'informations inutiles mais tellement grisantes à posséder.
Avec cet ouvrage, votre embryon de bibliothèque de toilettes a atteint trois ouvrages (le nombre où le choix de lecture n'est plus binaire). Nous allons donc pour l'instant passer à d'autres domaines.
Spécial dédicace à mon ami Jean Tibéri qui me l'a rapporté de Londres.
The London companion, collectif

Commentaires