Eight Billion Genies - Soule - Browne

Beaucoup de boulot de lecture en ce moment donc peu de temps de lecture (comprenne qui voudra) . Juste un mot donc pour signaler ce comic complet intitulé Eight Billion Genies . C'est rythmé, dynamique, agréable à lire, et ça incite (un peu) à réfléchir. La fin est juste un peu trop mellow à mon goût mais c'est une opinion ouverte à débat qui de surcroit ne change rien au fun/plaisir global ressenti à la lecture. Pour donner un peu de chair à cette chronique étique qui n'ira pas dans mon Top10, ci-dessous le pitch éditeur et, juste au bout d'un clic,  l'intéressante chronique cérébrale de Weirdaholic . Enjoy ! Huit milliards d'êtres humains peuplent la Terre. Puis soudainement, huit milliards de génies font leur apparition et proposent à chaque individu de réaliser le voeu de son choix. Entre ceux qui se précipitent, ceux qui souhaitent le pire et ceux qui vont soupeser leurs options, c'est tout l'équilibre de notre planète qui va être bouleversé en que

L'économie pour les comiques




Freakonomics c'est drôle.
Un économistes américain et un journaliste appliquent les méthodes (en particulier d'analyse statistique) de l'économie à tout un tas de domaines complètement abscons. Ils répondent ainsi de manière rigoureuse à des questions telles que : "Pourquoi les dealers vivent-ils chez leur mère ?", "D'où vient la baisse du taux de criminalité ?", "Comment prouver que les profs falsifient les résultats des évaluations nationales de leurs élèves ?", "Comment travaillent les agents immobiliers ?", "Comment fonctionne le marché des prénoms ?", etc...
Une approche amusante de la méthode économique pour ceux que les champs d'investigation traditionnels de l'économie rebute (il parait qu'il y en a).
Freakonomics, Steven D. Levitt

Commentaires

APL a dit…
Et donc, pourquoi les dealers vivent-ils chez leur mère? Cette pratique du teasing est intolérable!
Mon hypothèse: ils évitent de déclarer un loyer et donc des revenus injustifiables?
Gromovar a dit…
Ils vivent chez leur mère parce qu'ils sont pauvres. Les dealers de rue sont les employés non qualifiés d'une économie qui fonctionne un peu comme un vaste réseau de franchisage. Pourquoi alors accpetent-ils de faire un travail mal payé et très dangereux ? Parce que c'est un billet d'entrée pour participer à une compétition qui a pour prix final la possiblité de devenir un chef de gang local. Levitt fait une analogie particulièrement intéressante avec les employés de base de McDo, qui peuvent progresser s'ils acceptent de rester longtemps dans le jeu et qu'ils ont un peu de chance et de talent.