Le Molosse - Tanabe d'après Lovecraft

Sortie du neuvième volume des adaptations de Lovecraft par Gou Tanabe. " Le Molosse " est le premier recueil réalisé par le mangaka japonais, il réunit trois nouvelles : Le Temple , écrite en 1920, Le Molosse , écrite en 1922, et La Cité sans nom , écrite en 1921. Le Temple est la plus longue et la plus réussie imho. Dans les coursives d'un U-boat allemand en perdition durant la première guerre mondiale, on plonge vers une cité engloutie alors que la folie gagne peu à peu tout l'équipage. Dure, claustrophobique, Le Temple , dans une ambiance éprouvante à la Das Boot , met l'homme face à des terreurs et des anciennetés sans nom. Un très bon récit joliment adapté. Le Molosse est plus (trop) classique. Deux amis occultistes, l'un des deux est le narrateur, première mention lovecraftienne du Nécronomicon , créature hostile invoquée involontairement par une amulette magique, on est ici dans du trop classique, encore trop proche de l'horreur traditionnelle en

J'ai encore tiré un double 6 ?




Tu lis Isolation et tu deviens intelligent.
L'intrigue en deux mots : sur notre Terre, isolée nul ne sait comment du reste de l'Univers (c'est une habitude en ce moment, il faut croire que les aliens, voyant comme nous avons bien géré notre écosystème, préfèrent nous tenir à l'écart du leur) un privé est engagé pour enquêter sur une disparition.
Arrivons maintenant à ce qui rend ce livre unique ! Comme nous sommes quelques années dans l'avenir, il est bardé de modules informatiques augmentant artificiellement ses capacités (jusque là rien que de très classique). Pour remplir sa mission il va développer un module expérimental qui lui permet d'influer sur les champs de probabilité. J'explique. Ce soir vous decidez de cambrioler une bijouterie ; il y a une chance minuscule que le bijoutier ait oublié de verrouiller sa porte, il y a une autre chance minuscule qu'il ait oublié de brancher son système d'alarme, il y a une chance qu'aucune patrouille de police ne passe quand vous entrez dans le batiment et qu'aucun passant ne soit présent, il y a enfin une toute petite chance qu'il ait reçu un énorme chargement de diamants non taillés dans l'après-midi qui ne doivent rester qu'une soirée dans la boutique. Si toutes ces chances se réalisent en même temps vous devenez très riche sans coup férir, sans plan préalable, sans acte d'héroïsme ni de talent, simplement en entrant et en vous servant. Toutes ces occurences sont possibles, il suffit d'aller voir pour savoir si elles sont réalisées ; en physique quantique ça s'appelle réduire la fonction d'onde. Et si vous avez la possibilité de choisir les occurences qui vous intéressent, et uniquement celles-là, vous passez, aux yeux d'un observateur extérieur, pour l'homme le plus chanceux du monde. C'est précisément ce talent que développe le héros du livre pour une intrigue unique et inoubliable.
Isolation, Greg Egan

Commentaires