mardi 11 août 2015

Sayonara bullshit

"Sayonara gangsters" est le premier roman de Genichiro Takahashi. Bien.

Je n'ai rien à priori contre un texte qui se situerait « entre science-fiction, traité philosophique, poésie, roman noir et autobiographie » - même si on peut craindre qu'à trop embrasser Takahashi n'étreigne mal - mais, comme le dit Laffer un soir d'ivrogrerie : « trop de bullshit tue le bullshit ». Dont acte.
Quant à être « souvent drôle voire hilarante » (Hilarante !!!), nous ne devons pas avoir la même définition du mot.

Bref, si vous venez à vous abonner à Books et devez choisir l'inévitable autant que puéril Cadeau de bienvenue, préférez le hors-série sur La vie privée des écrivains, qui, certes, n'est pas littéraire mais vous apprendra au moins quelques anecdotes amusantes sur Brecht ou Tolstoï. Et si vous voulez lire japonais, une page de Mishima vaut plus que la totalité de cette inutilité.

Sayonara gangsters, Genichiro Takahashi

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut Gromovar,
très bonne ta critique de "Chasse Royale". Si tu cherches un bon bouquin SFFF light japonais, je te conseille "Red Girls: the legend of the Akakuchibas". Sinon le tome 2 de la trilogie de Liu Cixin "The Dark Forest" vient juste de paraître. Je te le recommande sans réserve. Pour ma part je suis sur Aurora et j'apprécie beaucoup.
Verti

Gromovar a dit…

Merci.

Je note, mais décidément la SF japonaise pour l'instant, je cherche encore. Je suis dans Gene Mapper qui n'est pas terrible. J'ai le souvenir d'un ou deux autres trucs pas géniaux.

Je commence "The dark forest" sous peu. Et Aurora est vraiment cool oui, au point que je veux lire Ark de Baxter pour voir l'autre côté.