vendredi 6 mars 2015

Vacancy in Heaven


Troisième recueil de la série Lucifer. Entre deux couvertures souples, les numéros #29 à #45 du comic de Mike Carey.

Fils narratifs  et personnages continuent de vivre leur vie.

Lucifer tient sa promesse et, en dépit de la perte d’une bonne partie de ses pouvoirs, se rend au duel à mort qu’il a accordé à Amenadiel. Tricherie et trahisons abondent lors de cette ordalie à laquelle assistent des millions de démons.
Parallèlement, Lucifer doit une fois encore compter sur la démone Mazikeen pour espérer recouvrer ses pouvoirs. En infatigable beast of burden, celle-ci paiera lourdement de sa personne pour remplir la mission que lui a assignée Lucifer.

De nouveau entier, Lucifer lance une expédition jusqu’au bout du réel pour récupérer l’âme d’Elaine Belloc. Ici aussi, l’action se développe dans deux lieux. Alors que les alliés de Lucifer combattent pour sauver leur vie et l’âme d’Elaine, l’ange déchu et son frère l’archange Michel entrent enfin, littéralement, dans le secret de Dieu. Hélas, pas sans dégat pour la psyché de Michel.
Il s’agira, pour finir, de défendre la cité céleste contre une tentative de prise de contrôle par deux titans en goguette.

Autour des arcs décrits ci-dessus, et outre deux histoires courtes et plus anecdotiques, on lira une histoire finale drôle et cruelle dans laquelle l’ange déchu fait la démonstration de son insensibilité purement machiavélique.

Après un tome 2 qui s’éloignait un peu des personnages, ceux-ci sont de retour, enfin.
De Loki torturé à son frère Bergelmir, facétieux et séducteur comme lui, de Salomon en Punisher biblique à Michel en archange déçu, ils abondent, chacun avec ses motifs et sa vérité. On retrouve aussi, dans des rôles construits, la trépassée Elaine, son « père » David Easterman, la possédée Jill Presto qui réalisera un avortement original. Et encore les démons absurdes Gaudium et Spera, l'amoureuse Béatrice Wechsler, ou la fidèle et indestructible Mazikeen, sans compter les nombreux autres, humains, anges ou démons. C’est très agréable ; l’excitation est revenue.

Lucifer Book Three, Carey et al.

Aucun commentaire: