mercredi 11 septembre 2013

Indigestion


Après le drame de l’épisode précédent, Tony Chu a de la monnaie à rendre. Revenu au FDA, il tente de se relever des épreuves qu'il a vécues. Il y gagne une vraie agressivité et une affirmation de soi nouvelles et surprenantes pour ses anciens collègues. A la recherche du « vampire » russe, Chu doit aussi lutter contre un culte de l’œuf terroriste et illuminé.

"Bad Apples", septième tome de la série Chew, est globalement décevant.

L’histoire n’avance guère par rapport à l’installation précédente. Peu de choses nouvelles sont dites en pourtant beaucoup de pages. Et, ce qui est sans doute plus dommage, elle est en train de passer la limite entre délirant et portnawak. L’équilibre très subtil tenu jusque là par Layman est en train de s’effondrer. Trop de délire tue le délire ; ce qui est excessif est dérisoire.

Même les dessins semblent aussi plus basiques, moins riches en easter eggs, mais je ne peux pas garantir que ce n’est pas mon agacement qui parle ici.

L’impression générale est celle d’un manque d’inspiration ou d’une lassitude. La série a-t-elle fini par lasser ses  créateurs ? J’espère que non ! Le prochain essaie sera décisif en ce qui me concerne.

Chew t7, Bad Apples, Layman, Guillory

2 commentaires:

Lune a dit…

J'attends de recevoir le 6 en français à la médiathèque (et le 7 sort fin novembre)

Gromovar a dit…

Le 6 est très bien meilleur.