mercredi 9 mars 2011

Hard et soft à la fois


Je ne vais pas faire très long sur une nouvelle, sinon impossible de ne pas spolier. Dire simplement que "Les enfants de Mercure" est un très joli texte de Stephen Baxter, offert gracieusement par Le Bélial Numérique.
Il y a deux choses que Baxter fait très bien, c'est décrire le temps long et décrire l'évolution qui en découle inévitablement. Il ne faillit pas à sa réputation ici. Et comme dans "Titan" par exemple, il crée une vraie émotion dans un genre qui pourrait être froid. Le destin de Cils d'Or et de ses épouses ne peut laisser indifférent, et leur inhumanité physique dissimule une humanité profonde. On lit vite, on veut savoir, on comprend tout, et on est ému. Que demander de plus à une nouvelle ? Trop d'auteurs ont tendance à l'oublier.
Les enfants de Mercure, nouvelle, Stephen Baxter

L'avis, éclairé comme toujours, de Lhisbei

8 commentaires:

Guillaume44 a dit…

Yep.

Gromovar a dit…

Concis et efficace.

Acr0 a dit…

Concis et efficace... Rien de tel pour donner envie :)
Je m'en vais la chercher !

Gromovar a dit…

J'espère que tu aimeras.

Lhisbei a dit…

yep ça donne envie :)

Gromovar a dit…

C'est du bon.

Anudar a dit…

Je découvre ta chronique d'une nouvelle que j'avais beaucoup aimée, aussi... Belles idées à commencer par celle du parasite !

Gromovar a dit…

Un très beau texte en effet. Baxter, c'est du bon.