Gagner la guerre t4 - Genet - Jaworski

Voici qu'arrive le tome 4 de l'adaptation BD du Gagner la guerre de Jean-Philippe Jaworski par Genet et Jaworski lui-même. On avait laissé Benvenuto Gesufal en grand danger à la fin du tome 3.  Les mensonges et les machinations dont il a été partie commencent à émerger au grand jour alors que les dépités de la guerre de Ressine cherchent à se venger et à reprendre l'initiative politique. D'atout secret, Benvenuto devient une gène possible pour la maison Ducatore, au point que, alors que Ducatore semble retourner sa veste à son endroit, il ne voit plus que la fuite comme solution aux deux périls qui le menacent : l'emprisonnement à court terme et l'assassinat à moyen terme. Fuir dans la ville est utile pour échapper quelques temps à des lames trop aiguisées mais, clairement, quitter la ville est le seul moyen d'échapper à la mort. Recherché par spadassins et magiciens, le bretteur à gages doit mettre le plus de distance possible entre lui et la République de

Blackwater 5 - La Fortune - Michael McDowell

Suite de la saga Blackwater avec "La Fortune", après La Guerre.


Cette chronique, et celles qui suivront pour les numéros suivants, seront très succinctes. Le but est de ne pas spoiler pour ceux qui n'achèteraient pas chaque numéro dès sa sortie.

Et quand j'écris courte, ici ce sera très courte (car le risque de  spoil est plus énorme qu'à l’accoutumée).

 

La guerre finie, une nouvelle période s’ouvre pour les Caskey et la ville de Perdido. Si les commandes militaires refluent, les Caskey, nantis d'un nouveau comptable et gestionnaire de fonds, se découvrent bien plus riches qu'ils ne réalisaient l'être. Un peu abasourdis ils en profiteront, et la ville aussi.


Alors que les générations continuent à descendre le toboggan des ans et de l'âge, les investissements des Caskey, guidés par les deux génies financiers de la famille, se multiplient et se potentialisent. La fortune appelle la fortune, ce tome 5 le prouve de manière éclatante. Jusqu'à l’investissement ultime qui fera passer la famille dans une autre dimension de richesse.


Sur le plan humain, la famille s'éclate en unités fonctionnelles distinctes, une femme est prête à toutes les extrémités pour ne plus avoir à faire à un époux devenu encombrant, un exilé revient à Perdido et se fait une place dans la famille, une grossesse arrive à terme et un accouchement se produit qui changera, radicalement et pour toujours, la donne au sein des Caskey.

Transformé absolument, rassemblé en partie, enrichi au-delà de toute mesure, le clan, dorénavant sous la direction stratégique d'Elinor et la conduite tactique de Miriam, s'apprête à devoir gérer un vrai changement de statut, un très douloureux déchirement, et le retour, horresco referens, de la pluie.

Voilà, impossible de dire plus sans spoiler. Tout ce que j'écris est vrai, tout ce que j’écris est obscur. Dans ton intérêt, lecteur.


Blackwater t5, La Fortune, Michael McDowell

Commentaires