Eight Billion Genies - Soule - Browne

Beaucoup de boulot de lecture en ce moment donc peu de temps de lecture (comprenne qui voudra) . Juste un mot donc pour signaler ce comic complet intitulé Eight Billion Genies . C'est rythmé, dynamique, agréable à lire, et ça incite (un peu) à réfléchir. La fin est juste un peu trop mellow à mon goût mais c'est une opinion ouverte à débat qui de surcroit ne change rien au fun/plaisir global ressenti à la lecture. Pour donner un peu de chair à cette chronique étique qui n'ira pas dans mon Top10, ci-dessous le pitch éditeur et, juste au bout d'un clic,  l'intéressante chronique cérébrale de Weirdaholic . Enjoy ! Huit milliards d'êtres humains peuplent la Terre. Puis soudainement, huit milliards de génies font leur apparition et proposent à chaque individu de réaliser le voeu de son choix. Entre ceux qui se précipitent, ceux qui souhaitent le pire et ceux qui vont soupeser leurs options, c'est tout l'équilibre de notre planète qui va être bouleversé en que

La Citadelle de la peur - Francis Stevens


"La Citadelle de la peur" est un roman de dark fantasy de Gertrude Barrows Bennett, plus connue sous le nom de plume de Francis Stevens.

Caractéristique d'une époque et de sa culture, "La Citadelle de la peur" doit se lire sans a priori sous peine d'être effarouché par son sexisme évident. Texte ancien, il mérite pour cela même d'être lu, même s'il est très loin d'être exempt de défauts.

Je ne peux en dire plus car ma chronique sera dans le Bifrost n° 104, et elle ne reviendra ici qu’un an après la sortie de la revue (c’est à dire, pfff…).

Je peux au moins donner le résumé de la couv’ car celui-ci est disponible partout :

Dans les premières années du XXe siècle, deux explorateurs, Kennedy et O’Hara, se trouvent perdus au cœur des Collines du démon, un désert mexicain brûlant. Ils ne réchappent à la mort qu’en trouvant par miracle une hacienda, riche et prospère, bien cachée dans ce pays hostile. Ce qu’ils vont découvrir sous cette hacienda dépasse de loin leurs rêves les plus fous : Tlapallan, une cité aztèque et ses habitants, vivant autour d’édifices prodigieux et continuant à adorer leurs dieux ancestraux !
Parviendront-ils à rentrer chez eux et à reprendre le cours de leur vie ? Rien n’est moins sûr, car les secrets de Tlapallan ne se laissent pas profaner impunément. Et, au fond de ses temples étouffants, le dieu noir Nacoc-Yaotl attend son heure et compte bien profiter de la présence de ces deux étrangers… 

Voila. Rien de plus. Sinon voici ce qui m'attend :



Commentaires