Something is Killing the Children t1, Tynion IV, Dell’Edera, Muerto

Juste quelques mots (et cette fois vraiment pas plus) sur le TPB 1 du Something is Killing the Children de l’énorme James Tynion IV, illustré par Dell’Edera et Muerto. Commençons par donner le résumé éditeur : Lorsque les enfants de la petite ville d'Archer's Peak se mettent à disparaître les uns après les autres - certains sans laisser la moindre trace, d'autres dans des circonstances extrêmement violentes - la peur, la colère et la suspicion envahissent l'entourage des victimes et laissent la police locale dans le plus grand désarroi. Aussi, quand le jeune James, seul témoin oculaire du massacre de ses trois camarades, sort de son mutisme pour parler de créatures terrifiantes vivant dans la pénombre, le coupable semble tout trouvé. Son seul espoir viendra d'une étrange inconnue, Erica Slaughter, tueuse de monstres capable de voir l'impensable, ce que l'inconscient des adultes a depuis longtemps préférer occulter. Something is Killing the Children est l’

The Secret Lives of the Nine Negro Teeth of George Washington - Phenderson Djèlí Clark


"The Secret Lives of the Nine Negro Teeth of George Washington" est une courte nouvelle de Phenderson Djèlí Clark qui vient de remporter le Locus 2019 de la meilleure nouvelle courte.
On peut la lire ici.

Le titre du texte se suffit presque à lui-même.

Neuf dents, neuf nègres (je cite), neuf minuscules biographies, chacune suivie de la description de l'effet facétieux que la dent considérée a sur son possesseur/porteur : George Washington - le père fondateur himself.

Ce texte plaira à ceux qui aiment le mélange Histoire/Fantasy (car il y a des non-humains et de la magie dans ce court récit).
Ce texte plaira à ceux qui aiment les textes sous forme de listes énumératives.
Ce texte plaira à ceux qui veulent apprendre un tout petit quelque chose (honnêtement, quoi de neuf possible ?) sur l'esclavage.
Ce texte plaira à ceux qui aiment savoir que George Washington posséda des esclaves (comme les hommes aisés de son temps), qu'il ne fut jamais vraiment éthiquement contre l'esclavage (comme beaucoup à l'époque), qu'il tenta en revanche d'être un propriétaire « humain » (moitié vide ou moitié plein), et qu'il affranchit ses esclaves post-mortem par testament (idem).

Sinon...

The Secret Lives of the Nine Negro Teeth of George Washington, Phenderson Djèlí Clark

Commentaires