L'héritage de Molly Southbourne - Tade Thompson

L'héritage de Molly Southbourne est le troisième et dernier volume de la saga Molly Southbourne , commencée en fanfare par l'impressionnant Les Meurtres de Molly Southbourne et publiée en UHL dans une traduction de Jean-Daniel Brèque. Les plus vieux, dont je suis de plus en plus fréquemment, se souviennent d'un jeu sur Apple II qui s'appelait Where in the World is Carmen Sandiego ? Ici, la question que se posent une bonne partie des protagonistes du récit est Where in the World is Molly Southbourne ? Car l'abomination triste que constitue la (double) sororité des mollys puis des tamaras n'a jamais vraiment quitté les pensées ni l'attention des « monstres froids » dont parlait Nietzsche – ou tout au moins de leurs soldats jamais décommissionnés. Mollys et tamaras doivent demeurer cachées et prudentes pour espérer survivre dans un monde qui ne peut les recevoir sans arrière-pensée, voire pas les recevoir du tout. Pour autant, L'héritage de Molly South

L'empire savant - Pierre-Marie Desmarest


"L'empire savant" c'est Unearthed Arcana, une pépite inconnue et fragmentaire, écrite vers 1830, et découverte par hasard dans les abysses d'un fonds documentaire.
Mise en forme lisible, elle propose au lecteur de suivre le voyage d'un jeune homme épris de connaissance en route vers le centre mystérieux de l'Afrique. Il y découvrira une civilisation très avancée, un genre de proto-Wakanda qui nous alerte, deux siècles en avance, sur les risques de notre temps. Impressionnante clairvoyance !

Je ne peux en dire plus car ma chronique sera dans le Bifrost n° 96, et elle ne reviendra ici qu’un an après la sortie de la revue (c’est à dire, pfff…).
Je peux au moins donner le résumé de la couv’ car celui-ci est disponible partout :

Un voyage extraordinaire, car c’est bien de cela qu’il s’agit : trente ans avant Jules Verne, Pierre-Marie Desmarest imagine l’épopée d’un jeune Français, prénommé Isidore, dont le projet s’inscrit plus dans la rêverie métaphysique d’un Cyrano de Bergerac découvrant la Lune que dans les grandes expéditions scientifiques décidées et financées par les États.

Voila. Rien de plus. Sinon voici ce qui m'attend :

Commentaires