Cicci di Scandicci - Valerio Evangelisti dans Bifrost 109

BLOG EN MODE DÉGRADÉ ON REFERA MIEUX QUAND ON POURRA MIEUX. CYA. Dans le Bifrost 109 , spécial Valério Evangelisti, on trouve les rubriques habituelles (après un édito qui ne semblera étrange qu'à ceux qui ne connaissent pas la force irrésistible de l'optimisme opératif d'Olivier Girard) : nouvelles, cahier critique, interview, biographie, analyses, bibliographie exhaustive, scientifiction et jurifiction sans oublier une itw de David 'Morris' Meulemans himself par Erwann Perchoc. On y trouve Cicci di Scandicci , une courte nouvelle coup de poing du maestro Evangelisti. En seulement cinq pages petit format qui forment une masterclass dont beaucoup devraient s'inspirer, Evangelisti livre son interprétation de la dérive meurtrière de Cicci di Scandicci, le monstre de Florence . Se plaçant dans la tête du monstre, l'auteur en restitue les perceptions délirantes et agonistiques, dépeint à l'aide de guère plus que quelques mots l'univers mental et géograp

Blonde - Priya Sharma


"Blonde" est une nouvelle de Priya Sharma, lisible en ligne. Elle y revisite l'histoire de Raiponce - ou Rapuntzel -, un conte traditionnel mis en forme notamment par les Frères Grimm et dont Disney a, comme il se doit, donné une version édulcorée, puérile et chantante.

Histoire de séquestration, le Raiponce de Sharma est aussi un récit de mensonge et d'exploitation (on verra comment dans le texte).
Ici, comme dans les sectes, c'est par la peur instillée de l'extérieur inconnu que le contrôle s'exerce.
Ici, la nouveauté puis le sentiment amoureux distraient de la solitude et, surtout, le sexe apporte la force de se libérer.
Mais tout a un prix, et ici il est très élevé.
Raiponce devra trouver la force de reconstruire une vie, avec l'aide plutôt bienveillante d'un monde extérieur qui vaut bien mieux que l'image que sa geôlière lui en donnait.

Pas le meilleur texte de Sharma mais un petit amuse-bouche qui sacrifie à son amour des mythes.

Blonde, Priya Sharma

On lira meilleur, prenant ainsi la mesure du talent de la dame en suivant les liens ci-dessous (mes chroniques sont dans le post précédent) :

The Absent Shade
The Anatomist's Mnemonic
The Crow Palace
The Nature of Bees
Rag and Bone
Fabulous Beasts
Egg
The Ballad of Boomtown

Commentaires