Cicci di Scandicci - Valerio Evangelisti dans Bifrost 109

BLOG EN MODE DÉGRADÉ ON REFERA MIEUX QUAND ON POURRA MIEUX. CYA. Dans le Bifrost 109 , spécial Valério Evangelisti, on trouve les rubriques habituelles (après un édito qui ne semblera étrange qu'à ceux qui ne connaissent pas la force irrésistible de l'optimisme opératif d'Olivier Girard) : nouvelles, cahier critique, interview, biographie, analyses, bibliographie exhaustive, scientifiction et jurifiction sans oublier une itw de David 'Morris' Meulemans himself par Erwann Perchoc. On y trouve Cicci di Scandicci , une courte nouvelle coup de poing du maestro Evangelisti. En seulement cinq pages petit format qui forment une masterclass dont beaucoup devraient s'inspirer, Evangelisti livre son interprétation de la dérive meurtrière de Cicci di Scandicci, le monstre de Florence . Se plaçant dans la tête du monstre, l'auteur en restitue les perceptions délirantes et agonistiques, dépeint à l'aide de guère plus que quelques mots l'univers mental et géograp

Aux limites de l'infini - Stanley G. Weinbaum


"Aux limites de l'infini" est une recueil de nouvelles de Stanley G. Weinbaum. C'est un assemblage inédit de textes écrits par un des pionniers de la SF, autour des années 30.
Intéressantes d'un point de vue historique, ces nouvelles accusent néanmoins leur âge.

Je ne peux en dire plus car ma chronique sera dans le Bifrost n° 95, et elle ne reviendra ici qu’un an après la sortie de la revue (c’est à dire, pfff…).

Je peux au moins donner le résumé de la couv’ car celui-ci est disponible partout :

En quelques nouvelles et un parcours très bref, l’Américain Stanley G. Weinbaum a imposé son nom jusque sur la planète Mars où un cratère porte désormais le sien. Imaginatif, scientifique sans être abscons, souvent prophétique mais avec une dose d’humour qui le distingue, il a marqué l’âge d’or de la Science-Fiction. Sa large palette de sujets témoigne d’un talent éclectique à laquelle cette anthologie et sa traduction inédite veulent rendre justice : sept nouvelles savoureuses qui nous transportent loin dans l’univers ou à deux pas, dans un laboratoire ou une chambre, et parmi elles la célèbre Odyssée martienne dont Isaac Asimov disait qu’elle faisait partie des « trois histoires qui ont changé la SF ».
Un voyage dans le temps et l’intelligence qui pourra surprendre les plus sceptiques et leur rappeler l’intérêt de se nourrir du passé pour mieux appréhender le futur…

Voila. Rien de plus. Sinon voici ce qui m'attend :


Commentaires