lundi 19 novembre 2018

Twin Peaks le dossier final - Mark Frost


"Twin Peaks le dossier final" est un roman (mais pas vraiment) pour fans hardcore de Twin Peaks. Pour d'autres aussi ? Pas sûr.

Je ne peux en dire plus car ma chronique sera dans le Bifrost n° 93, et elle ne reviendra ici qu’un an après la sortie de la revue (c’est à dire, pfff…).

Je peux au moins donner le résumé de la couv’ car celui-ci est disponible partout :

Cher directeur Cole, 
Conformément aux directives que vous m'avez adressées l'année dernière suite à mon enquête sur le " Dossier de l'Archiviste ", je vous remets mon rapport de suivi par le présent document. 
Ce dossier – qui se termine brutalement à la date du 28 mars 1989, avec la disparition soudaine et la mort présumée du Major – nous a laissés face à de multiples orientations possibles pour notre enquête. Comme vous me l'avez suggéré à l'époque, j'ai depuis mené mes propres investigations " dans tous les terriers de lapins et à la cime de tous les pommiers ", en quête de réponses. Pour l'exprimer de façon plus simple, je suis devenue " l'Archiviste ". 
Contrairement au dossier précédent, dans lequel les documents sont pour la plupart présentés dans leur intégralité, comme l'exige la procédure au sein du Bureau, j'ai cette fois pris le temps de regrouper les éléments pertinents que j'ai découverts, de façon à former un récit continu. 
Comme vous me l'avez également demandé, j'ai entamé ce projet dans la ville de Twin Peaks, afin de découvrir l'historique de nombreux habitants – que vous avez personnellement connus, pour beaucoup d'entre eux – sur les dernières décennies. J'ai ainsi appris quantité d'éléments surprenants – votre expression : " Ces bois sont remplis de secrets " fait figure d'euphémisme – et d'autres choses reflétant la vitesse stupéfiante à laquelle toute communauté, quelle que soit sa taille, évolue en un quart de siècle. 
Si ce phénomène est extrêmement difficile à percevoir sans recul – il est quasiment invisible au jour le jour –, il est aussi vif que la foudre dès lors qu'on l'observe de loin. J'en conclus que les épreuves et futilités quotidiennes ont un effet anesthésique sur l'esprit, qu'elles engourdissent et empêchent de saisir le passage et les ravages continuels du temps. J'ai également appris à voir dans cet effet une forme de miséricorde, ce qui incite à n'en pas douter à l'humilité.

Voila. Rien de plus. Sinon voici ce qui m'attend :


3 commentaires:

Valeriane P. a dit…

HAN! Encore cette histoire de bifrost ;-)
Il sort quand ce volume?
Ca me rappelle que je devais revenir pour lire ta chronique de Walton sur de Griffes et de crocs :-)
Bon du coup, mon commentaire n'a aucun rapport avec le sujet de l'article...
Non mais j'étais curieuse parce qu'une amie est supra fan de Twin Peaks, et je voulais lui relayer ton avis :-)

Gromovar a dit…

C'est sorti.

Et si ta copine est une fan hardcore (ça semble le cas) ça lui plaira. A fortiori si elle a vu la saison 3. Sinon, non.

Valeriane P. a dit…

Danke Schüne... je vais relayer ça!