Vertèbres - Morgane Caussarieu

Avril 1997, Vieux-Boucau-les Bains, dans les Landes. Jonathan dit Jojo, un écolier de dix ans, est enlevé, emmené dans une camionnette par une « femme à barbe » si l'on en croit les témoignages de Sasha et Brahim, ses deux amis présents au moment des faits. Après une semaine d'inquiétude sourde pour la population de la petite station balnéaire – et singulièrement pour Sasha, Brahim, et Marylou, la mère de Jojo – l'enfant reparaît. Retrouvé par la gendarmerie sur une aire d'autoroute, Jojo est hagard, mutique, il a une vilaine blessure au flanc, et surtout, surtout, il a perdu toute la graisse qui faisait de lui un obèse morbide, diabétique entre autres pathologies. Réapparaître spontanément après un enlèvement est déjà étrange, mais réapparaître en ayant perdu 50 kilos en 7 jours, là, on dépasse l'entendement de quiconque. Qu'importe, dans l'immédiat, ce « détail ». La gendarmerie est contente d'avoir retrouvé un enfant vivant après 48 heures, ses amis s

The shape of my name - Nino Cipri - The Best of Tor.com 2015

Sortie du recueil gratuit "Some of the Best from Tor.com" édition 2015. On y trouve de nombreux textes, réputés choisis parmi le meilleur de ce qui se fait ces jours-ci. A découvrir absolument. Je chroniquera ici ceux des textes que j'ai aimés.

Premier texte apprécié : "The shape of my name" de Nino Cipri


Le recueil s'ouvre sur une très belle nouvelle de Nino Cipri, auteur queer et genderqueer vivant à Chicago.
Voyages dans le temps, (légère) saga familiale, identité sexuelle et place dans la famille, Cipri visite ces thèmes avec une grâce et une délicatesse touchantes. Un peu de mystère, beaucoup de douleur, la tristesse de voir son identité contestée et la lutte pour la faire éclater. Tout cela en quelques pages délicieuses. On n'est pas dans Vous les zombies, on est dans bien plus charmant.

The shape of my name, Nino Cipri

Commentaires