Notre part de nuit de Mariana Enriquez, Prix Planète-SF des blogueurs 2022

Né en 1973 à Buenos Aires, Mariana Enriquez est une journaliste, romancière et novelliste. En français on peut lire d'elle le recueil de nouvelles Ce que nous avons perdu dans le feu et, depuis l'an dernier, le gros roman Notre part de nuit . Après une délibération animée, Notre part de nuit , traduit par Anne Plantagenet et édité aux Editions du Sous-Sol, a obtenu le Prix Planète-SF des Blogueurs 2022. Notre part de nuit est un roman-fleuve qui est autant une histoire fantastique d'une grande cruauté qu'une évocation du passé troublé de l'Argentine - le pays d'origine de l'autrice. C'est aussi la mise en lumière noire de rapports père-fils, avec tout ce que ces rapports comportent d'ambiguïté entre amour et exigence, ou encore de relations familiales dysfonctionnelles jusqu'à l'inimaginable. Récit émietté, récit développé sur des décennies, récit éparpillé entre les lieux et les époques, récit kaléidoscopique mais toujours limpide, Notre p

La monstrueuse parade


"Hollywood Monsters" est le dernier roman de Fabrice Bourland dans la série des Détectives de l’occulte.
Après un quatrième tome un peu décevant, Bourland retrouve les qualités des trois premiers volumes.

Dans le style des feuilletonistes du début du siècle, Bourland met toujours en scène Andrew Singleton et James Trelaweny, ses deux détectives fétiches.

A la fin de l’année 1938, alors que la guerre approche, les deux compères passent quelques semaines de vacances en Californie. Ce sont les premières années du parlant, l’effervescence des grands studios d’Hollywood, un monde habité par des réalisateurs mythiques, des stars confirmées ou en devenir, une police controversée, et des journalistes dont le gros du travail consiste à rendre compte de l’activité frénétique du monde du cinéma. C’est aussi l’époque des Universal Monsters,  de Tod Browning et de ses freaks.

Perdus de nuit sur une route de campagne, Singleton et Trelawney manquent renverser un « homme-loup » qui disparaît ensuite dans l’obscurité. Ils apprennent peu après qu’une femme a été retrouvée égorgée tout près du lieu de l’incident. Se lançant dans l’enquête en réaction à l'inertie de la police locale, ils découvrent le monde des freakhows, la condition pitoyable qui est faite aux « monstres » de l’époque, dans un Occident où l’eugénisme est la politique officielle de nombreux Etats, même démocratiques. Leurs recherches les conduiront jusqu’à une bien étrange société secrète aux objectifs délirants et aux moyens scandaleux. Les monstres ne sont pas ceux que l'on croit.

"Hollywood Monsters" est un très bon divertissement. Enlevé, cohérent, documenté, et écrit dans la style de l’époque, il offre à son lecteur à la fois un vrai dépaysement au cœur d’une ville un peu folle et un mystère qui ne cessera de l’intriguer jusqu’aux explications finales. Un livre plaisir à savourer donc.

Sur les freaks, on pourra bien sûr (re)voir les films de Tod Browning (en particulier Freaks ou The Unknown), et/ou lire le passionnant La fabrique des monstres, de Robert Bogdan.

Hollywood Monsters, Fabrice Bourland

Commentaires

Pazou a dit…
Je note pour La fabrique des monstres de Robert Bogdan. Ayant travaillé dans le monde du handicap ce livre devrait me parler.
Je ne sais pas ou tu vas trouver tous ces livres?? Il faut vraiment que j'enlève mes œillères quand je rentre dans une librairie.^^
Merci :)
Pazou a dit…
où (avec un accent c'est mieux)...
Gromovar a dit…
Passer sa vie à fouiner sur Internet, c'est le truc ;)
Escrocgriffe a dit…
Ca a l’air intéressant. Décidément, entre David Lynch et Marylin Manson, Tod Browning a influencé un sacré nombre d’artistes !
Gromovar a dit…
Yep. Il faut dire que son œuvre est particulièrement dérangeante.