Galeux - Stephen Graham Jones

« Le plus profond en l'homme, c'est la peau » écrivit Paul Valéry. Dans la cas du narrateur anonyme du " Galeux " de Stephen Graham Jones ce n'est pas complètement vrai. Car s'il est un jeune garçon passant en 389 pages de l'enfance à l'adolescence tardive, le plus important pour lui est dedans, c'est le loup qui est important. A condition qu'il y ait bien, comme il en rêve, un loup intérieur attendant son heure. " Galeux " est un émouvant roman familial. Le vaste monde du roman est le nôtre. Mais l'essentiel se passe dans le monde du narrateur, l'extérieur n'étant vu que de loin, source de nourriture ou de menace suivant les cas. Dans le petit monde du narrateur il y a sa tante Libby et son oncle Darren. Il y eut aussi son grand-père, que la vieillesse emporte au début du roman, et une mère jamais connue, morte depuis longtemps mais toujours présente dans son esprit. Pour ce qui est d'un père... Une famille incomplè

Short-list du Prix Planète-Sf des Blogueurs 2013

Les quatre nominés de l’édition 2013 du Prix Planète-SF des Blogueurs sont là !
Un grand merci à tous les forumeurs qui ont inspiré la première liste puis voté, à côté des jurés, pour l’établissement de la shortlist.
Voici donc les heureux nominés de la troisième édition du Prix Planète-SF des Blogueurs, les quatre ouvrages les plus remarqués et appréciés par la blogosphère du Planète-SF :

  • Anamnèse de Lady Star, L. L. Kloetzer, Denoël

  • La maison des derviches, Ian Mc Donald, trad. Jean-Pierre Pugi, Denoël

  • 22/11/63, Stephen King, trad. Nadine Gassie, Albin Michel

  • Le calice du dragon, Lucius Shepard, trad. Jean-Daniel Brèque, Le Bélial

Encore bravo aux auteurs et traducteurs nominés. Le jury va désormais entamer sa sélection finale, le lauréat de cette édition 2013 sera annoncé vers la fin de l’année et se verra remettre un trophée à son nom. Peu de doute sur le lieu et la date : Utopiales 2013, sauf apocalypse.
Stay tuned !


Commentaires