Blackwater 4 - La Guerre - Michael McDowell

Après le tome 3 , voici " La Guerre ", nouvel opus de la saga Blackwater . Cette chronique, et celles qui suivront pour les numéros suivants, seront très succinctes. Le but est de ne pas spoiler pour ceux qui n'achèteraient pas chaque numéro dès sa sortie. Ce quatrième tome commence peu avant la Seconde Guerre Mondiale et se termine avec elle. La famille Caskey peu à peu s'apaise, elle passe par-delà les meurtrissures réciproques et se rassemble dans ce qui ressemble à une forme d'harmonie autour de la nouvelle génération, celle des enfants des différents ménages. Certes les enfants, devenus presque adultes, quittent leurs foyers, qui pour l'université, qui pour l'armée. Parfois pour s'émanciper, parfois pour fuir une situation difficile, d'autres fois encore pour mener au calme une quête plus personnelle. Mais aucun ne laisse derrière lui durablement les lieux de son enfance, et quand ils s'en éloignent ce n'est jamais ni pour très loin ni

Pas un cadeau

Décidément, le hasard fait mal les choses. Après avoir lu les cinq premiers tomes de la série Légende et les avoir vraiment appréciés sans jamais les chroniquer (Pourquoi ? Va savoir), je me mets seulement aujourd'hui à la chronique pour ce tome 6, hors cycle, que je déconseille absolument.

Le plan est donc : Achetez et lisez les tomes 1 à 5 où vous suivrez les aventures d'un enfançon sauvé de justesse de la mort après le massacre de sa famille par un mage noir, et qui, privé de fief mais toujours dangereux pour l'usurpateur devient chevalier errant pour se venger et retrouver ses droits.
N'achetez ni ne lisez ce tome 6 qui se passe après, dans le monde des rêves, et qui n'a strictement aucun intérêt. Même le dessin m'a paru bâclé.

A LIRE : LEGENDE 1 A 5, L'ENFANT LOUP, CEUX DES FORETS, LA GRANDE BATTUE, LE MAITRE DES SONGES, HAUTETERRES

A EVITER : LEGENDE 6, LE SECRET DES EÏLES

LE TOUT PAR SWOLFS, LE CREATEUR DE LA TRES BONNE SERIE "RAPACES".

Commentaires