Blackwater 4 - La Guerre - Michael McDowell

Après le tome 3 , voici " La Guerre ", nouvel opus de la saga Blackwater . Cette chronique, et celles qui suivront pour les numéros suivants, seront très succinctes. Le but est de ne pas spoiler pour ceux qui n'achèteraient pas chaque numéro dès sa sortie. Ce quatrième tome commence peu avant la Seconde Guerre Mondiale et se termine avec elle. La famille Caskey peu à peu s'apaise, elle passe par-delà les meurtrissures réciproques et se rassemble dans ce qui ressemble à une forme d'harmonie autour de la nouvelle génération, celle des enfants des différents ménages. Certes les enfants, devenus presque adultes, quittent leurs foyers, qui pour l'université, qui pour l'armée. Parfois pour s'émanciper, parfois pour fuir une situation difficile, d'autres fois encore pour mener au calme une quête plus personnelle. Mais aucun ne laisse derrière lui durablement les lieux de son enfance, et quand ils s'en éloignent ce n'est jamais ni pour très loin ni

CLEER, prix des blogueurs Planète-SF 2011 (2)


Un post plus digne de ce nom, largement inspiré de celui de Lhisbei.

Ce samedi 12 novembre, aux Utopiales, et plus précisément au bar de Mme Spock, à 11h30 et devant une audience qui nous a surpris, s’est tenu la remise du Prix 2011 des blogueurs de Planète SF.

Courant octobre le jury, composé de Lhisbei, Anudar, Efelle, Férocias, Guillaume,et Gromovar, avec le soutien moral de Tigger Lilly (et de ses bisounours radioactifs) s’est virtuellement réuni (on est blogueur ou on l'est pas, on n'allait pas aller chez Drouant quand même et risquer de croiser Maurice Druon) pour délibérer et choisir son lauréat.

Etaient nominés :

CLEER, une fantasy corporate, L.L. Kloetzer (Denoël Lunes d'Encre)
mais aussi CLEER, une fantasy corporate, L.L. Kloetzer (Denoël Lunes d'Encre)
Planète à louer, Yoss (Mnémos)
Rêves de Gloire, RC Wagner (L'Atalante)
Treis, altitude zéro, Norbert Merjagnan (Denoël Lunes d'Encre)

Choisir le lauréat n’a pas été une mince affaire et les débats furent animés. Des quatre romans nominés, tous méritaient le prix mais CLEER a su séduire le jury par son concept innovant.

Le trophée, un objet contondant permettant d’imaginer nombre de scénarii sanglants dignes du plus haletant épisode de Colombo, a été remis aux lauréats Laure et Laurent Kloetzer en présence de leur éditeur, Gilles Dumay, directeur de la collection Lunes d’Encre.



Etaient présents, pour Planète SF, Guillaume et Gromovar, co-présidents du Prix, Anudar et Lhisbei, jurés (Efelle et Férocias étant pris par d'autres obligations), ainsi que Tigger Lilly (mais sans ses bisounours radioactifs).

Les membres du jury et les blogueurs présents remercient chaleureusement Laure et Laurent Kloetzer, Norbert Merjagnan, Gilles Dumay et Roland C. Wagner pour le temps qu’ils leur ont consacré (sans le compter) à l’occasion de cette cérémonie ou lors d’autres moments du festival (y compris au bar).

Je remercie personnellement Roland C. Wagner et Norbert Merjagnan pour les interviews (sans oublier Ian McDonald).

Je remercie personnellement Charlotte Volper, Charlotte Bousquet, et Elvire de Cock, qui sauront pourquoi.

Nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous pour l’édition 2012 sur Planète SF (avec cette fois, une estrade et un porte-voix ;-)



Toutes les photos sont de Christophe Schlonsok

Commentaires

Lorhkan a dit…
Signalons quand même le joli discours du co-président ! ;)