MESSAGE DE SERVICE : DE FEEDBURNER A FOLLOW IT

A l'attention de vous, lecteurs, qui me suivez par mail. FeedBurner fermant boutique, le blog a migré sur follow.it A priori, les transferts ont été faits et vous devriez continuer à recevoir les nouvelles par mail. Pour les nouveaux lecteurs tentés, une boite d'inscription est placée dans la colonne de droite. Il suffit d'y entrer son mail, follow.it se charge du reste. Si tout s'est bien passé. Stay tuned friends, we'll meet again !

Je est un autre


Tome 3 de l'adaptation BD du "Do androids dream of electric sheep" de Philip K. Dick. Après un tome 2 mettant Deckard en action, le 3 est celui des doutes et des questions.
Au coeur du développement du roman, le lecteur se retrouve en territoire dickien connu, assez loin du film de Ridley Scott. Faux semblants, questions d'identité, doutes sur la sienne propre, la barrière entre humains et androides se fait floue. Dans un monde où les souvenirs peuvent être implantés, il est difficile d'être convaincu de sa propre humanité, surtout quand il est patent que certains androides ignorent leur condition. Qu'en sera-t-il de Deckard ?
Sur le texte, toujours rien à dire, c'est celui de K. Dick intégralement.
Trait et couleur restent de bonne qualité mais, l'action se passant presque intégralement en intérieur, il se banalise en perdant de son particularisme post-apo dickien.
L'adaptation est toujours passionnante à lire, grace à son matériau de base, à savoir un texte décrivant un monde riche et détaillé, dans lequel se passe une histoire prenante, prétexte à de nombreux questionnements sur humanité et identité. Comme toujours, K. Dick impressionne.
Do androids dream of electric sheep ? tome 3, d'après Philip K. Dick, adapté par Tony Parker

Commentaires