Imago - Octavia Butler

Cent ans après l’irruption des Oankalis dans le destin de l’espèce humaine , Jodhas est un enfant hybride de Lilith, l’héroïne de la saga. Enfant certes, mais il vient d’atteindre l’âge de la métamorphose qui fera de lui un adulte capable d’utiliser tous ses pouvoirs et de se reproduire. Problème : pour la première fois depuis qu’existent sur Terre ces hybrides qui abritent dans leur corps gênes humains et gênes oankalis, la métamorphose de Jodhas, destinée à le faire passer à l’état d’adulte, fera de lui un Ooloi, membre du troisième sexe Oankali et pilier de leur société. Et tu t’en souviens, lecteur, ces Oolois sont des génies génétiques capables de toutes les recombinaisons dans les organismes qu’ils touchent. Ils sont donc tout à la fois les intermédiaires entre les Oankalis et le monde vivant, les porteurs éternels de la mémoire millénaire de toutes les espèces vivantes rencontrées, et les intermédiaires obligés de la reproduction. Problème 2 : Jodhas sera le premier Ooloi issu d

Angle mort


Angle mort est une revue SFFF entièrement numérique au mode de diffusion freemium original. Acheté et chargé sur un reader, c'est une petite revue très agréable à lire.

Dans le numéro 1, on trouve 4 nouvelles, dont 3.

Ao, de Laurent Kloetzer, est une belle, et courte, histoire d'exode (d'Exode ?). On aimerait qu'un roman prenne place dans cet univers entr'aperçu.

Coeur flétri, d'Aliette de Bodard, investit les mythes précolombiens pour raconter une histoire de sacrifice, d'impureté, et d'amour maternel.

Deuxième personne du singulier, de Daryl Grégory, traite très intelligemment des questions d'identité et des liens entre corps et esprit. La meilleure nouvelle sans doute.

Je ne dirai rien sur le Jerry Lewis does Aldébaran de Xavier Mauméjean qu'on a connu plus inspiré.

Angle mort, Anthologie

Commentaires

Guillaume44 a dit…
Jamais été fouiller du côté de cette revue, j'ai tord ?
Gromovar a dit…
J'ai trouvé le premier numéro fort plaisant et à un prix qui justifie la prise de risque.