Galeux - Stephen Graham Jones

« Le plus profond en l'homme, c'est la peau » écrivit Paul Valéry. Dans la cas du narrateur anonyme du " Galeux " de Stephen Graham Jones ce n'est pas complètement vrai. Car s'il est un jeune garçon passant en 389 pages de l'enfance à l'adolescence tardive, le plus important pour lui est dedans, c'est le loup qui est important. A condition qu'il y ait bien, comme il en rêve, un loup intérieur attendant son heure. " Galeux " est un émouvant roman familial. Le vaste monde du roman est le nôtre. Mais l'essentiel se passe dans le monde du narrateur, l'extérieur n'étant vu que de loin, source de nourriture ou de menace suivant les cas. Dans le petit monde du narrateur il y a sa tante Libby et son oncle Darren. Il y eut aussi son grand-père, que la vieillesse emporte au début du roman, et une mère jamais connue, morte depuis longtemps mais toujours présente dans son esprit. Pour ce qui est d'un père... Une famille incomplè

Les chinois sont-ils des macrophages ?

Extrait d'un édito trouvé sur le site des Moutons électriques :

Étrange époque que celle où une pénurie de papier met une partie de l'édition en économie de rationnement… La raison d’une telle crise, dont bizarrement les médias ne parlent pas ? Le séisme au Chili, pays producteur de 20% de la pâte à papier utilisée en Europe continentale ; et l’achat massif par les Chinois de notre pâte à papier, dans le but de se mettre aux normes éco-responsables. Dans ces circonstances (pour le moins navrantes) et faute de faire partie des grandes maisons qui ont leurs propres stocks, nous avons été contraints de réaménager notre programme, avec bien des regrets, afin de réduire nos publications à un seul ouvrage par mois au lieu des deux habituels… Entre autres fâcheux reports, le onzième Fiction ne sortira qu'en septembre, faute que soient disponibles actuellement les trois papiers différents qui sont nécessaires à notre livre-revue.

Commentaires

Unknown a dit…
Il faut que les lecteurs se cotisent : on va faire une opération éclair dans tous les parcs de France !
Gromovar a dit…
Bonne idée ;-)