Something is Killing the Children t1, Tynion IV, Dell’Edera, Muerto

Juste quelques mots (et cette fois vraiment pas plus) sur le TPB 1 du Something is Killing the Children de l’énorme James Tynion IV, illustré par Dell’Edera et Muerto. Commençons par donner le résumé éditeur : Lorsque les enfants de la petite ville d'Archer's Peak se mettent à disparaître les uns après les autres - certains sans laisser la moindre trace, d'autres dans des circonstances extrêmement violentes - la peur, la colère et la suspicion envahissent l'entourage des victimes et laissent la police locale dans le plus grand désarroi. Aussi, quand le jeune James, seul témoin oculaire du massacre de ses trois camarades, sort de son mutisme pour parler de créatures terrifiantes vivant dans la pénombre, le coupable semble tout trouvé. Son seul espoir viendra d'une étrange inconnue, Erica Slaughter, tueuse de monstres capable de voir l'impensable, ce que l'inconscient des adultes a depuis longtemps préférer occulter. Something is Killing the Children est l’

Féerique noir


Court billet, je ne suis pas chroniqueur de BD.
"Encyclomerveille d'un tueur" est, comme son titre semble l'indiquer, une petite merveille.
A partir d'un récit de vengeance et d'initiation, oeuvre du grand écrivain antillais Patrick Chamoiseau, se déploie un monde merveilleux à la frontière entre la vie, la mort, les mythes. Thierry Ségur l'illustre en une succession de planches très colorées et dynamiques, qui sont aussi, par moment, douces et comme pastélisées, dans un style rococco qui sied parfaitement à l'histoire. Ségur nous donne à voir l'entre-monde dans lequel combattent les entités mythiques. Il sera difficile après de se le représenter autrement.
On termine ce récit, lovecraftien dans ses implicites, avec le plaisir d'avoir joui d'un bel objet et l'impatience de découvrir la suite.
Encyclomerveille d'un tueur, t1, Chamoiseau, Ségur

Commentaires

Eric a dit…
Qu'entends-je ? Ségur reprend le pinceau dans la BD ! Mais ça c'est une grande nouvelle. Ce que tu racontes de l'histoire me semble très intéressant, mais je m'en fous - il publierait un album chroniquant la vie d'un rat mourant dans une poubelle obscure que j'achèterais quand même.

Merci pour la news - ici en Irlande je rate souvent les sorties. Et hop, sur Amazon !
Gromovar a dit…
Tu ne devrais pas le regretter.