The Book of all Skies - Greg Egan

Imaginez un monde « coupé » en un très grand nombre de morceaux. Des morceaux qui, chacun, semblent un monde à part entière ou au moins un pays, dotés chacun d'un nom, d'une population (souvent) , d'une « ambiance » physique ou zoologique, d'une plus ou moins grande proximité avec son étoile. On passe de l'un à l'autre de ces morceaux à travers un « anneau » ou « cerceau », accessible depuis un point géographique précis du monde présent dans chaque morceau, ce qui fait de ce monde un espace multiplement connecté. Si on utilise l'anneau dans un sens on atteint un certain morceau (« ciel », d’où le titre) qu'on peut se représenter comme « au-dessus », et si on l'utilise dans l'autre sens on atteint le « ciel » qui serait « en-dessous » – tout ceci hors de toute verticalité physique bien entendu. De saut en saut on ferait – si tout était optimal – une boucle sans fin qui finirait par ramener le voyageur à son point de départ. Sous l'un de ces c

Féerique noir


Court billet, je ne suis pas chroniqueur de BD.
"Encyclomerveille d'un tueur" est, comme son titre semble l'indiquer, une petite merveille.
A partir d'un récit de vengeance et d'initiation, oeuvre du grand écrivain antillais Patrick Chamoiseau, se déploie un monde merveilleux à la frontière entre la vie, la mort, les mythes. Thierry Ségur l'illustre en une succession de planches très colorées et dynamiques, qui sont aussi, par moment, douces et comme pastélisées, dans un style rococco qui sied parfaitement à l'histoire. Ségur nous donne à voir l'entre-monde dans lequel combattent les entités mythiques. Il sera difficile après de se le représenter autrement.
On termine ce récit, lovecraftien dans ses implicites, avec le plaisir d'avoir joui d'un bel objet et l'impatience de découvrir la suite.
Encyclomerveille d'un tueur, t1, Chamoiseau, Ségur

Commentaires

Eric a dit…
Qu'entends-je ? Ségur reprend le pinceau dans la BD ! Mais ça c'est une grande nouvelle. Ce que tu racontes de l'histoire me semble très intéressant, mais je m'en fous - il publierait un album chroniquant la vie d'un rat mourant dans une poubelle obscure que j'achèterais quand même.

Merci pour la news - ici en Irlande je rate souvent les sorties. Et hop, sur Amazon !
Gromovar a dit…
Tu ne devrais pas le regretter.