The Empire of Gold - S.A. Chakraborty

" The Empire of Gold ". Dernier tome de la trilogie , non encore traduit, on peut imaginer que De Saxus s'en chargera comme pour les deux premiers. A Daevabad, la cocotte-minute a fini par exploser. Attaquée par surprise, la ville est tombée. Prise, elle s'effondre lentement sur elle-même, alors que celle qui l'a conquise s'enfonce de plus en plus vite dans une meurtrière folie vengeresse qui ne connaît aucun limite. La Libération a viré à la Terreur. Les morts se comptent par milliers. Les exilés et les réfugiés aussi, éparpillés dans le monde entier loin de la cité mythique. Pour les plus illustres d'entre eux il est temps de faire face à leur destin, et de payer de leurs désirs et d'une partie de leur intégrité la nécessité impérieuse de mettre fin à la dérive dictatoriale de celle qui prétendait « libérer » au moins les membres de sa tribu et qui, pour les gouverner, les asservit et les assassine au même titre que tous les autres, n'hésite pas

Messiah Complex


Impossible pour le véritable Xphile de rater ce superbe Hardcover. Le dernier crossover X-Men en date est un grand moment de comics. Sur un scénario tortueux d'Ed Brubaker, "Messiah Complex" met en scène la difficile survie des mutants après la "Decimation", causée par Wanda Maximoff, durant laquelle l'immense majorité des mutants de la Terre a définitivement perdu ses pouvoirs. Alors que la race mutante s'éteint lentement, la naissance d'un nouvel espoir amène tous les groupes impliqués dans le mutantship (X-Men, X-Force, étudiants de l'Institut Xavier, anti-mutants, mauvais mutants) à combattre pour en prendre le contrôle. L'histoire est violente, cruelle, pleine de fureur, de trahisons, et de secrets. Il y a des blessés et des morts, ce qui n'est pas si courant. De nombreux fils se dénouent et de nouvelles intrigues sont amorcées. Cyclope devient enfin le leader qu'il s'entraine à être depuis plus de 40 ans.
Les graphismes sont absolument superbes. Marc Silvestri et Billy Tan au trait et Franck D'Armata à la couleur font un travail magnifique. Les visages, les corps, les décors sont superbes de précision, et les scènes dynamiques bougent grace à un effet de flouté très réussi. Un des plus beaux albums que j'ai vu depuis longtemps. Je vais immédiatement chercher d'autres productions de Tan. Seul bémol : 3 des 12 épisodes sont dessinés par un dessinateur que je ne nommerai pas, par charité, et qui donne au comic un style manga à la fois détestable et risible; j'ai lu ces épisodes avec de la gaze sur les yeux.
Au final, un superbe achat, un grand moment de (longue) lecture, un plaisir énorme.
X-Men : Messiah Complex, Ed Brubaker, Marc Silvestri, Billy Tan, Franck D'Armata.

Commentaires

Anonyme a dit…
Est ce accessible au simple amateur ou réservé au fan ?
Par rapport à la maturité d'Empire, celui ci se positionne comment ?

NB : cela fait plus de 15 ans que je n'ai pas lu d'X Men mais j'ai bien aimé le film X Men 2 aussi je m'interroge.
Gromovar a dit…
C'est lisible par un amateur. Simplement savoir que la race mutante est en voie d'extinction, que Magnéto est mort, que le prof. Xavier marche, que Cable est le fils adulte (d'une manière compliquée) de Cyclope, que se greffent sporadiquement sur les X-Men divers petits groupes d'étudiants plus jeunes (dont la fonction est d'attirer le jeune public).
C'est moins noir qu'Empire mais bien plus violent et dur que ce à quoi nous avait habitué Marvel. C'est une guerre.
A propos, une adaptation de Wanted sort ce mois-ci au cinéma.
A+
Gromovar a dit…
Ah, et au fait, c'est un bébé qui est l'enjeu de cette guerre ;-)