The Witling - Vernor Vinge - Les Traquenards de Giri

" The Witling " (Les Traquenards de Giri en VO ?!?) est le premier vrai roman du grand Vernor Vinge, publié en 1976. Giri, une planète sur laquelle vivent les Azhiri, un peuple humanoïde stocky aux puissants pouvoirs télépathiques. Les Azhiri communs peuvent « sentir » les structures ou les êtres, téléporter leur corps ou de la matière sur de grandes distances, tuer même en tordant l'usage de la téléportation. De ce fait, leur technologie est assez primitive, guère mieux que médiévale, tant leurs pouvoirs, de téléportation notamment, rendent inutiles de grands efforts de recherche dans le domaine des transports ou de l'armement. Pourquoi fabriquer des armes quand on tue par la pensée ? Pourquoi tracer des routes quand des lacs de transit suffisent ? Dans le même ordre d'idées, il n'y a en général pas de portes aux maisons – on se téléporte de pièce en pièce –, et le palais du Roi de l'été s'étend sur deux hémisphères quand celui du Roi de l'hiver

Tirez la chasse !


Décidément depuis quelques temps je n'ai pas la gagne. Voila pourquoi je ne poste plus. Je ne lis que des merdes. Mais maintenant ça commence à me gonfler alors je poste mon fiel.
J'avais déjà écrit tout le mal que je pensais des "Enfants de Darwin". Une sorte de folie m'a saisi et j'ai acheté "En quête d'éternité". Mal m'en a pris.
Cette fois Greg Bear nous conte les aventures d'un biologiste en quête de la fontaine de jouvence. Il espère la trouver en empéchant les mitochondries de faire je sais pas trop quoi (honnêtement on n'y comprend rien). Et il tombe alors sur un complot mondial.
Sachez seulement que vous croiserez Staline, Béria, un vrai faux complot juif, la NSA, un rêve de ploutocrate, des agents dormants qui sentent la pourriture, un chrétien "born again" (comme W), un avatar de Nadia Comaneci, et surtout : une technique de prise de contrôle de l'esprit humain par le biais de bactéries intestinales génétiquement modifiées. De ce fait, le traitement utilisé dans le roman par les services spéciaux pour se blinder est le laxatif (je n'invente rien).
J'ai tellement été con d'acheter et de lire ce livre que je me demande si ce ne sont pas mes bactéries intestinales qui m'y ont obligé.
En quête d'éternité, Greg Bear

Commentaires

tiberix a dit…
En même temps cela va te préparer pour la lecture du Gène Égoïste, qui est probablement la théorie scientifique la plus capillo-tractée de ces 20 dernières années. Une théorie qui date de l'époque où l'on pensait qu'il y aurait eu un gène pour expliquer pourquoi Ségolène n'a pas été suivie au suffrage universel.
Anonyme a dit…
Bon, ben, tu viens de me confirmer que Bear c'était nul, hein... J'en étais resté au pathétique "Eon", je voulais bien croire qu'il y avait mieux au-delà (je suis un grand naïf), mais là, quand même...
Gromovar a dit…
@ Nébal : Malheureusement oui. Ceci dit mon insistance s'explique par le fait que j'avais gardé un bon souvenir d'Oblique. Tu l'a lu ?
@tiberix : Time will tell
Anonyme a dit…
Nope, pas lu "Oblique", d'autant qu'on le présentait, si je ne m'abuse, comme lié à "Eon" et "Eternité", même si pouvant être lu indépendamment ; et comme j'ai détesté "Eon", et que je n'ai pas encore trouvé la force de lire "Eternité"...
BiblioMan(u) a dit…
Il les aime bien ces petites bestioles GM, il les aime bien... j'ai pour ma part toujours eu du mal avec ce bon monsieur même si ses histoires me tentent toujours assez...
Gromovar a dit…
Même problème que toi.
Efelle a dit…
Si Eons t'as barbé, revends Eternité...

Héritage est abordable et intéressant.
Gromovar, tu confirmes l'impression que j'avais a propos de ce bouquin.
Guillmot a dit…
En plus, la fontaine de jouvence, elle se trouve en forêt de Brocéliande, comme tout bon breton le sait. Vraiment nul ce Bear :D