The Department of Truth t3 - Tynion - Simmonds - Bidikar

Le TPB 3 de Department of Truth sort de la chronologie précédente pour se centrer sur les Histoires alternatives et le personnage de Lee Harvey Oswald, en réunissant les issues #6-7 et les #14-17. Il est nécessaire de lire les chroniques précédentes pour savoir où on met les pieds. C'est dans les Archives que commence la « carrière » d'Oswald au sein du Département, juste après son « assassinat » par Jack Ruby. Il y apprend à quel niveau de globalité peut se réécrire la « vérité », à quel point une telle réécriture peut avoir un effet apocalyptique aussi bien dans l’espace connu que dans le temps long passé et futur, comment des organisations puissantes ont toujours cherché – et parfois réussi – à maîtriser le narratif et par là-même à altérer de manière définitive la réalité. Dans cette partie, avec Lee, on croise l'Empire roman, l'Eglise catholique, Charlemagne et le Saint-Empire Romain Germanique. Rien de moins. Suit la montée en puissance d'un Oswald qui veut c

Tirez la chasse !


Décidément depuis quelques temps je n'ai pas la gagne. Voila pourquoi je ne poste plus. Je ne lis que des merdes. Mais maintenant ça commence à me gonfler alors je poste mon fiel.
J'avais déjà écrit tout le mal que je pensais des "Enfants de Darwin". Une sorte de folie m'a saisi et j'ai acheté "En quête d'éternité". Mal m'en a pris.
Cette fois Greg Bear nous conte les aventures d'un biologiste en quête de la fontaine de jouvence. Il espère la trouver en empéchant les mitochondries de faire je sais pas trop quoi (honnêtement on n'y comprend rien). Et il tombe alors sur un complot mondial.
Sachez seulement que vous croiserez Staline, Béria, un vrai faux complot juif, la NSA, un rêve de ploutocrate, des agents dormants qui sentent la pourriture, un chrétien "born again" (comme W), un avatar de Nadia Comaneci, et surtout : une technique de prise de contrôle de l'esprit humain par le biais de bactéries intestinales génétiquement modifiées. De ce fait, le traitement utilisé dans le roman par les services spéciaux pour se blinder est le laxatif (je n'invente rien).
J'ai tellement été con d'acheter et de lire ce livre que je me demande si ce ne sont pas mes bactéries intestinales qui m'y ont obligé.
En quête d'éternité, Greg Bear

Commentaires

tiberix a dit…
En même temps cela va te préparer pour la lecture du Gène Égoïste, qui est probablement la théorie scientifique la plus capillo-tractée de ces 20 dernières années. Une théorie qui date de l'époque où l'on pensait qu'il y aurait eu un gène pour expliquer pourquoi Ségolène n'a pas été suivie au suffrage universel.
Anonyme a dit…
Bon, ben, tu viens de me confirmer que Bear c'était nul, hein... J'en étais resté au pathétique "Eon", je voulais bien croire qu'il y avait mieux au-delà (je suis un grand naïf), mais là, quand même...
Gromovar a dit…
@ Nébal : Malheureusement oui. Ceci dit mon insistance s'explique par le fait que j'avais gardé un bon souvenir d'Oblique. Tu l'a lu ?
@tiberix : Time will tell
Anonyme a dit…
Nope, pas lu "Oblique", d'autant qu'on le présentait, si je ne m'abuse, comme lié à "Eon" et "Eternité", même si pouvant être lu indépendamment ; et comme j'ai détesté "Eon", et que je n'ai pas encore trouvé la force de lire "Eternité"...
BiblioMan(u) a dit…
Il les aime bien ces petites bestioles GM, il les aime bien... j'ai pour ma part toujours eu du mal avec ce bon monsieur même si ses histoires me tentent toujours assez...
Gromovar a dit…
Même problème que toi.
Efelle a dit…
Si Eons t'as barbé, revends Eternité...

Héritage est abordable et intéressant.
Gromovar, tu confirmes l'impression que j'avais a propos de ce bouquin.
Guillmot a dit…
En plus, la fontaine de jouvence, elle se trouve en forêt de Brocéliande, comme tout bon breton le sait. Vraiment nul ce Bear :D