The Witling - Vernor Vinge - Les Traquenards de Giri

" The Witling " (Les Traquenards de Giri en VO ?!?) est le premier vrai roman du grand Vernor Vinge, publié en 1976. Giri, une planète sur laquelle vivent les Azhiri, un peuple humanoïde stocky aux puissants pouvoirs télépathiques. Les Azhiri communs peuvent « sentir » les structures ou les êtres, téléporter leur corps ou de la matière sur de grandes distances, tuer même en tordant l'usage de la téléportation. De ce fait, leur technologie est assez primitive, guère mieux que médiévale, tant leurs pouvoirs, de téléportation notamment, rendent inutiles de grands efforts de recherche dans le domaine des transports ou de l'armement. Pourquoi fabriquer des armes quand on tue par la pensée ? Pourquoi tracer des routes quand des lacs de transit suffisent ? Dans le même ordre d'idées, il n'y a en général pas de portes aux maisons – on se téléporte de pièce en pièce –, et le palais du Roi de l'été s'étend sur deux hémisphères quand celui du Roi de l'hiver

Pourquoi fais-je banquette ?




Qu'il est fort ce Bourdieu! Je suis un bourdieusien convaincu. Il a donné à la sociologie bien plus que des résultats. Il nous a fourni des modes de recherche et des concepts qui sont extrèmement opératoires pour analyser les situation sociales. Il est pour la sociologie un peu comme l'inventeur du microscope pour la biologie.
Ceci posé, de quoi parle cet excellent petit livre. Il cherche à répondre à une question simple mais paradoxale. Pourquoi, dans la société paysanne du Béarn, les ainés des familles paysannes, qui étaient traditionnellement les meilleurs à marier, se retrouvent-ils massivement célibataires à partir de la moitié du 20ème siècle ? La réponse à cette question Bourdieu va la donner en trois périodes. Ce livre est constitué de trois parties, rédigées à plusieurs années d'intervalle. Nous pouvons donc voir la pensée de Bourdieu s'affiner, comme un bon vin. Nous voyons ses concepts se préciser, de nouvelles données devenir nécessaires, et une théorie générale se mettre en place. Même si on ne s'intéresse à la nuptialité des paysans béarnais, ce qu'honnètement je peux comprendre, le "making of" auquel se prête Bourdieu sur le développement de sa pensée est fascinant.
Le bal des célibataires, Pierre Bourdieu

Commentaires