lundi 2 novembre 2015

Retour d'Utopiales : En dragon de Melniboné, Gromovar se rendort


Retour des Utopiales. Aujourd'hui, c'est la journée des scolaires, nous n'y sommes donc pas.

Comme chaque année, ce fut un moment intense. Sur le thème Réalité(s), scientifiques et auteurs ont longuement débattu devant un public si énorme que beaucoup durent assister aux tables rondes debout ou assis par terre.

Nouveautés de l'année : les Interros surprises (Ex : les planètes) durant lesquelles des invités qualifiés répondaient en direct aux questions du public sur un thème donné, et les Expériences de pensée où on se demandait "Et si ?..." (Ex : Et si le futur avait commencé plus tôt, où en serions-nous aujourd'hui ?)

Pour les malheureux qui ne purent venir et pour tous ceux qui ne purent pas tout voir, le tout est visible sur la chaine Youtube d'ActuSF (qui filme tout le salon chaque année).

Les spectateurs purent aussi assister à de superbes expos (Manchu ou Wika entre autres), voyager virtuellement sur Mars, programmer le robot Nao ou créer une flotte galactique en Légo.

On pouvait aussi jouer à des jeux de plateau, de rôle, vidéo, ou aller voir quantité de films (longs et courts) et notamment la projection de la copie restaurée de Blade Runner.

Et bien sûr se restaurer ou se reposer (quand des sièges étaient libres) au Bar de Mme Spock.

Le festival est aussi un lieu où chaque année des livres sont primés :

Cette année, le Prix Utopiales Européen a été attribué à L'Autre Ville de Michal Ajvaz (traduit par Benoît Meunier), éd. Mirobole

le Prix Utopiales Européen Jeunesse à Humains de Matt Haig (traduit par Valérie Le Plouhinec), éd. Hélium

le Prix Julia Verlanger à Lum'en de Laurent Genefort, éd. Le Bélial

Et le fabuleux Prix Planète-SF des blogueurs à :

Je suis ton ombre de Morgane Caussarieu, Ed Mnémos
(on peut lire ma maintenant ancienne chronique ici et une itw de l'auteur consécutive à la sortie de Dans les veines, son premier roman, ici).

Enfin, les Utopiales c'est toujours le plaisir extrême d'interviewer des auteurs pour aller plus loin avec eux sur leur œuvre (sous peu ici on pourra lire quelques mots de Daryl Gregory, de Stéphane Przybylski, et du légendaire Robert Silverberg - je meurs de plaisir), de rencontrer les nombreux amis, blogueurs, lecteurs, auteurs, éditeurs, traducteurs, passionnés de tous poils, de se retrouver serré dans l’ascenseur entre Pierre Bordage et Laurent Genefort ou de converser à cinquante centimètres de distance avec une légende qu'on admire depuis trente ans.
Je ne citerai personne car je vais forcément oublier quelqu’un qui croira qu'il y a un message subliminal dans cet oubli, mais vous tous avec qui j'ai parlé même brièvement, sachez que j'ai été heureux de le faire et que c'est une des raisons primordiales de ma présence à Nantes chaque année. Cya next year !

Ecce homo
Photo Eric Jentile 2015

20 commentaires:

Lune a dit…

"Je ne citerai personne car je vais forcément oublier quelqu’un qui croira qu'il y a un message subliminal dans cet oubli" tu parles de moi là hein hein ???? MOUAHAHAHAHA
Contente de t'avoir recroisé, moi j'ai serré la main de Priest, c'était magique.

Gromovar a dit…

Damn'it ! Je suis joué ;)

Content de t'avoir vue aussi.

Boo a dit…

J'ai hâte de lire ton interview de Silverberg ! J'aurais tellement aimé y aller mais... trop loin, trop cher, et un peu trop seule pour y aller ! Du coup ton interview me fera peut-être le rencontrer par procuration !
Merci pour le lien d'Actu SF :)

Xapur a dit…

Pour ma première édition, j'ai pu croiser le grand Bob ou Mr Priest mais surtout longuement discuter avec une légende vivante, Gromovar lui-même. Content je suis ;)

Baroona a dit…

"Photo Eric Jentile 2105"
Un vrai festival de science-fiction !

Elessar a dit…

Ho pitain, tu as réalisé une interview de Bob !!!!! La classe ultime !!

Gromovar a dit…

Next time.

Le lien montre que nous ne sommes pas au point ;)

Gromovar a dit…

Très sympa d'enfin voir à qui on parle. Comme dans Rencontres du troisième type.

Gromovar a dit…

Ouch !

Merci. Je vais corriger.

Gromovar a dit…

Maintenant, je peux mourir.

Lhisbei a dit…

Tu as deux formulaires de commentaires en bas du billet. Ce qui doit expliquer le bégaiement généralisé :)
J'attends avec plus d'impatience l'itw de Daryl Gregory que de Silverberg ^^
Contente de t'avoir revu, bro'

Tigger Lilly a dit…

Tout ça parce qu'il est trop fainéant pour faire quelques liens !
A l'an prochain avec plaisir !

Gromovar a dit…

Marseillais un jour, marseillais toujours ;)

Gromovar a dit…

Bizarre, je vois pas. L'est bizarre ce blog.
Content aussi.

Lorhkan a dit…

Je plussoie le bégaiement signalé par Lhisbei, mais ça ne le fait pas à chaque fois, on a un pied dans le fantastique quand on arrive sur ce blog... :D

Heureux de t'avoir revu en tout cas, à l'année prochaine (c'est loiiin). ;)

Gromovar a dit…

Bon, je vais changer le modèle sous peu si tout le monde s'en plaint. Chiant.

Xapur a dit…

C'est moins pire que l'ancien "jaune-vert Gromovar", hein !

Gromovar a dit…

Merci :)

Vert a dit…

Contente de t'avoir revue ^^
(et tu as bien raison d'être flemmard, je pense que j'aurais bientôt plus passer de temps à faire des liens qu'à écrire mon billet sur les Utos xD)

Gromovar a dit…

Ah. Merci !