samedi 10 août 2013

Silo avant tout le monde


« Les enfants jouaient quand Holston montait vers sa mort ; il les entendait crier comme seuls crient les enfants heureux. » Silo, Hugh Howey, phrase 1.

Dans un futur postapocalyptique indéterminé, quelques milliers de survivants ont établi une société dans un silo souterrain de 144 étages. Les règles de vie sont strictes. Pour avoir le droit de faire un enfant, les couples doivent s’inscrire à une loterie. Mais les tickets de naissance des uns ne sont redistribués qu’en fonction de la mort des autres. Les citoyens qui enfreignent la loi sont envoyés en dehors du silo pour y trouver la mort au contact d’un air toxique. Ces condamnés doivent, avant de mourir, nettoyer à l’aide d’un chiffon de laine les capteurs qui retransmettent des images de mauvaise qualité du monde extérieur sur un grand écran, à l’intérieur du silo. Ces images rappellent aux survivants que ce monde est assassin. Mais certains commencent à penser que les dirigeants de cette société enfouie mentent sur ce qui se passe réellement dehors et doutent des raisons qui ont conduit ce monde à la ruine.

Ami lecteur, sache que tu vas pouvoir lire "Silo" de Hugh Howey avant Gromovar et être toi aussi une star. Pour cela il faut réagir vite et répondre juste à un quizz que tu trouveras sur le site du Point. "Silo", événement éditorial passé de l'autopublication à la filière classique, inaugure la collection Exofictions d’Actes Sud, collection à laquelle je souhaite le meilleur, tant le monde de la SFFF a besoin de gens passionnés et impliqués.

Silo, de Hugh Howey. L'aventure commence le 4 septembre.

Aucun commentaire: