mardi 28 août 2012

Love never dies


Suite et fin du diptyque Nosferatu de Peru et Martino. C’est toujours aussi beau graphiquement, dans le trait comme dans les couleurs, superbes. C’est également toujours aussi dense en terme de narration.

Origine des vampires, peuple oublié et disparu, vengeance multiséculaire, révélation sur les chasseurs de vampires, Peru complète et conclut son récit de manière foisonnante. J’ai choisi de hausser mon niveau de suspension d’incrédulité et d’apprécier ce volume. Certains trouveront peut-être qu’il en fait trop, qu’il y a trop de fils emmêlés dans trop peu de pages.

Quoi qu’il en soit, c’est encore à une aventure pleine d’action, de rebondissements, et de tension que Peru convie le lecteur. Ce n’est pas si courant en BD. Rien que pour ça, ça vaut la peine.

Nosferatu, t2 Para bellum, Peru, Martino

5 commentaires:

Efelle a dit…

Je viens de l'acquérir et reviendrai par ici le moment venu.

Es tu certain que la série soit terminée ?

Gromovar a dit…

Il y a une porte ouverte sur la dernière image comme dans les films d'horreur. Mais l'histoire me parait terminée.

Efelle a dit…

La bédéthèque de Bdgest indique "Série en cours". Je creuserai pour en savoir plus.

Gromovar a dit…

Fais :)

Efelle a dit…

Rien trouvé allant dans un sens ou l'autre.
J'ai commencé ma relecture du premier tome par contre.