jeudi 1 décembre 2011

Les podcasteurs parlent aux blogueurs : Lyonne de la SF



Florence est une Lyonne de la SF. Avec Sélène, Alice, et Octarine, elle tient depuis longtemps le podcast Lyonnes de la SF, mais aussi le blog du même nom. Elle travaille donc beaucoup plus que ses collègues blogueurs masculins, comme dans la savane où les lionnes chassent pendant que les lions dorment.



1) Bonjour, peux-tu te présenter en deux mots (tu peux être aussi bref que tu veux…jusqu’au néant)

Bijour à tout le monde… Flo(rence) Cirio, 42 ans, “maman” d’un chat (la fameuse Octarine), mais aussi d’un chien, d’un lapin, d’un cochon d’Inde et d’un poisson rouge. Toute la famille passe une bonne partie de son temps cloîtrée dans le salon-bureau-bibliothèque, comme quoi la passion des livres peut être contagieuse…

2) Pourquoi avoir créé un podcast ? Est-ce le premier ? Le seul ?

Pour gagner un GPI ! Sur le coup, avec Selene, première de mes amies-collaboratrices, on s’était dit que la catégorie “podcast” n’en avait pas encore.
Dit comme cela ça semble présomptueux. En fait ça l’est, mais vous avez compris qu’on se tapait juste un super-délire. La catégorie “podcast” ne figure toujours pas au GPI, d’ailleurs.
De temps en temps, je délaisse Les Lyonnes de la SF pour un autre podcast : le blog des Lyonnes de la SF, qui est plus scientifique. Mais c’est de plus en plus rare.

3) Combien de temps y consacres-tu ?

Quasiment tout mon temps libre est consacré à la SF. “Podcaster” est un gouffre de temps. Il faut lire les ouvrages, monter les émissions. Comme si cela ne suffisait pas, d’autres activités science-fictionnesques m’occupent également : lecture dans le cadre du Prix Bob Morane, de la revue électronique Angle Mort (www.angle-mort.fr). Lecture, lecture, lecture… ☺

4) Podcastes-tu tout ce que tu lis ?

Oh non, loin de là ! Pour le podcast, c’est impossible : je lis forcément plus de livres que je n’en parle sur les Lyonnes.
J’avais commencé un blog écrit (toujours sous le titre des Lyonnes de la SF), dans lequel j’exposais mon avis sur tout ce que je lisais (ou presque), mais je me suis lassée. Je crois qu’il faut en garder aussi pour soi. Puis chroniquer est un exercice dans lequel je suis assez mal à l’aise, tant de monde fait cela mieux que moi ! Je suis plus à l’aise devant mon dictaphone, cela m’est plus naturel.

5) Comment choisis-tu ce dont tu parles sur ton podcast ?

Le feeling, les rencontres lors des festivals tels que les Utos ou les Imaginales (deux rendez-vous que je ne voudrais rater pour rien au monde). En règle générale, j’essaie d’interviewer des auteurs dont les livres m’ont plu. Mais parfois, c’est l’inverse qui se produit : je lis après l’interview…

6) As-tu déjà lu certains livres simplement parce que tu te disais que ça pourrait faire un article intéressant pour ton podcast ?

Bien sûr, dans le deuxième cas évoqué dans la question précédente, cela peut arriver. Mais l’émission n’a lieu que si j’ai aimé les livres en question. Ceci dit, il ne m’est pas encore arrivé de devoir renoncer à une émission.

7) Depuis combien de temps lis-tu de la SFFF ?

Question que j’évite de me poser… longtemps, surtout si l’on considère que ma mère m’a abreuvée de contes et légendes lorsque j’étais enfant.

8) A quel rythme lis-tu ?

Au moins 1 heure par jour et 2 à 3 livres par semaine. Mais ça dépend des livres. Et des semaines.

9) Que trouves-tu dans cette littérature de genre ?

Ce que je nomme sustentation. Un bon bouquin de genre me laisse repue et satisfaite. Chose que je n’éprouve que rarement avec la litt. gén.

10) Partages-tu cette passion avec ton entourage ?

Un peu avec ma sœur, à qui j’offre régulièrement des livres. Mais elle ne lit que peu. Beaucoup plus avec Alice (ma complice sur le podcast) qui pioche dans ma bibliothèque à tous propos. À part elles, mon entourage est assez réfractaire, mais je continue de militer.

11) Quel a été ta première lecture SFFF ? Te souviens-tu de l’occasion qui t’a amené à cette lecture ?

Hors des lectures enfantines, le livre qui a déterminé mon destin de lectrice a été Le Seigneur des Anneaux, rencontré à la bibliothèque municipale. Un hasard total qui n’est certainement pas du à la beauté de la couverture (c’était en collection 1000 soleils et elle était à vomir !)
Pour l’anecdote, j’ai fini de lire le tome 2 un samedi soir et il m’a fallu attendre que la biblio rouvre, le mardi suivant, pour attaquer le 3. Deux jours passés à me ronger les sangs !
Puis je me suis lancée dans Dune.
Après cela, mon destin était tracé…

12) Peux-tu nous décrire un (ou plus) grand souvenir de SFFF ?

Pas vraiment : le plus souvent, le meilleur bouquin que j’aie lu est précisément celui que je lis ! Néanmoins, je dirai le SdA. C’est l’œuvre qui a influencé mes goûts littéraires, m’ouvrant à l’Imaginaire, même si maintenant je lui préfère le Silmarillion.

13) Quel est le livre qui t’a le plus marqué récemment ? (Répondre sans réfléchir)

Chien du Heaume de Justine Niogret. Pour la force brute de l’évocation.

14) Vers quelle genre SF, F, ou F, va ta préférence ? Et pourquoi ?

Mes réponses aux questions précédentes le montrent bien : je préfère la… SF. Je lui trouve plus d’inventivité, de possibilités, de profondeur, de réflexion que la Fantasy ou le Fantastique.

15) Comment ont évolué tes goûts entre tes débuts en SFFF et aujourd’hui ?

Je sais pas, je lis tout ce que je peux. Peut-être suis-je plus exigeante. Je lis plus d’auteurs francophones, aussi.

16) Quels sont tes auteurs préférés ? Pourquoi ?

Neal Stephenson, Robert Charles Wilson, Greg Egan, Greg Bear… euh… et d’autres, oh la colle ! faut-il vraiment choisir ?
Si je devais n’en citer qu’un, ce serait JRR Tolkien. Pour l’introduction au genre, bien qu’il ait voulu avant tout créer une mythologie.

17) Y a-t-il des livres que tu regrettes d’avoir lu (temps perdu) ? D’autres que tu aurais regretté de ne pas voir lus ?

Les livres que je regrette avoir lu se comptent sur les doigts d’une seule main… Il y a beaucoup, beaucoup plus de livres que j’aurai regretté de ne pas avoir lus. Et encore plus que je regrette ne pas avoir le temps de lire !

18) Y a-t-il des auteurs dont tu lis tout (ou voudrait pouvoir tout lire) ?

Je fais partie de ces fans primaires qui tentent de lire tout ce que leurs auteurs préférés écrivent. C’est ainsi que j’ai rassemblé une BàL “qui menace à chaque instant de s’écrouler et de m’ensevelir”.

19) Vas-tu voir les auteurs sur les salons ? Ramènes-tu des interviews, des photos, des dédicaces ?

Oui, oui, oui, et oui. Officiellement pour les besoins du podcast, officieusement parce que la groupie que je suis ne saurait se contenter du seul plaisir de lire.

20) Que penses-tu de la bit-lit ? Et de Harry Potter ? (je crois que ces deux questions étaient indispensables ;-)

La bit-lit : beurk. En même temps, je n’ai pas franchement essayé, mais l’image que j’en aie est plutôt négative (“de la lecture facile sur des sujets faciles”).
Harry Potter : j’ai suivi la vague et j’ai bien aimé, même si le dernier tome m’a un peu déçue…

21) Tes fournisseurs : librairies, bouquinistes, Internet ?

Les trois. On n’a jamais assez de fournisseurs.

22) BD, comics, ou non ?

Non.

23) Lis-tu aussi de la littérature « blanche » ? Si oui, qui aimes-tu particulièrement dans ce « genre » ?

Ciel ! c’est donc ici que je me dois d’avouer à quel point je suis bornée !
Je vous renvoie à la question 9 : la littérature SFFF me nourrit. Il m’arrive de lire de la litt. gén., mais je m’y ennuie le plus souvent. Sauf s’il s’agit de se plonger dans de grands romans populaires à la Dumas.

24) Tentative de Weltanschauung : qu’aimes-tu comme musique ? Comme cinéma ? Quel est ton loisir favori ? Qui est ton philosophe de prédilection ?

Musique : rock indé (Noir désir, PJ Harvey…) mais je “m’éclectise” peu à peu.
Cinéma : je n’y vais pas trop (une place de ciné est aussi chère qu’un Poche !), mais ma DVDthèque comporte du Tim Burton et du Miyazaki.
Loisir : ben euh… la lecture.
Connaît rien à la philo. Pas de philosophe de prédilection.

25) As-tu un Reader ?

Oui, depuis quelques mois.

26) As-tu déjà lu en numérique, même sur moniteur ?

Parfaitement ! no problemo !

27) Quel est ton rapport à la lecture numérique ? Penses-tu lire plus sous cette forme dans un proche avenir ?

Mon rapport à la lecture numérique est bon. Même si j’adore renifler l’odeur du papier, j’apprécie aussi de ne pas transporter de gros pavés qui s’abîment dans un sac. Et pouvoir choisir sa prochaine lecture parmi des centaines de titres contenus dans un si petit volume me ravit.
D’autre part, ainsi que nombres de lecteurs compulsifs, je suis confrontée à un criant manque de place dans mon appartement. Le numérique est une bonne solution.
Côté offre, je regrette que la plupart des éditeurs français ne jouent pas le jeu. Un fichier ePub à plus de quelques euros… c’est du racket pur et simple.

28) Quel est ton rapport à Internet ? Connecté depuis longtemps ?

Je me connecte tous les jours depuis plus de 10 ans. Mais je traîne assez peu sur le net, en définitive. Un coup sur les mails, un coup sur Facebook, un blog ou deux et puis s’en va.

29) As-tu un lien avec le monde de l’édition ? Ou du livre plus généralement ?

Non, mais je reste ouverte à toute proposition.

30) Une dernière chose à dire au lectorat en délire ?

Par pitié, Octarine, cesse de marcher sur le clavier lorsque j’écris !
Et grand merci, sire Gromovar !





Merci de votre attention. Et n'oubliez pas ! Duck ! And cover !

5 commentaires:

Efelle a dit…

Très intéressant et sympathique...

Sinon ton logo me fait penser à ceci : parce qu'un ce n'est pas assez, deux c'est mesquin, voici THREE DOGS ! Aouuuuuuuuuuuuu !

Guillaume44 a dit…

Merci, voilà donc tous les secrets des Lyonnes de la SF dévoilés :)

Les Lyonnes de la SF a dit…

Nan, pas tous, heureusement ! :D

Lhisbei a dit…

Plus je les écoute/lis plus je les aime les Lyonnes ^^

Flo a dit…

Grraouu ^