dimanche 14 août 2011

Les blogueurs parlent aux blogueurs : Cédric Jeanneret



Cédric Jeanneret est le petit frère rigolo du Death Dealer. Géographe de profession, il vit dans un paradis fiscal pour profiter des revenus publicitaires de son blog, Reflets de mes lectures. Il est aussi l'inventeur du bento saucisson, en attendant le maki rillettes. C'est lorsqu'il fera une fondue dans son bento box qu'il m'impressionnera vraiment.



1) Bonjour, peux-tu te présenter en deux mots (tu peux être aussi bref que tu veux…jusqu’au néant)

Cédric Jeanneret, 32 ans, Suisse, marié, un enfant, géographe et historien de formation en reconversion (ne me demandez pas vers quoi je ne sais pas).

2) Pourquoi avoir créé un blog ? Est-ce le premier ? Le seul ?

J'ai créé le blog en 2007 dans le but de garder une trace de mes impressions sur les nombreux livres que je lis. J'en ai eu un autre, privé, durant environs un an sur MSN où je parlais surtout de ma vie mais sans grande conviction. Je tente d'en lancer un autre très doucement sur les bentos. Le principe est de photographie les bentos que je prépare et de les mettre en ligne.

3) Combien de temps y consacres-tu ?

Je ne calcule pas vraiment le temps que j'y passe. Dès que j'ai finis un livre je le chronique. Cela me prend plus ou moins une demi-heure à chaque fois. Je ne fais pas beaucoup de relecture (je devrais d'ailleurs) donc cela reste gérable au niveau temps.

4) Blogues-tu tout ce que tu lis ?

Tous ce que je finis, oui ! Le but est de garder une trace de mes lectures donc pour cela il faut bien que je poste un petit quelque chose sur chacune, non ?

5) Comment choisis-tu ce dont tu parles sur ton blog ?

Je ne fais pas vraiment de choix, je blog ce que je lis. Maintenant comme je lis beaucoup de littératures de l'imaginaire cela se ressent forcément sur le blog.

6) As-tu déjà lu certains livres simplement parce que tu te disais que ça pourrait faire un article intéressant pour ton blog ?

Non ! Sauf bien sur les quelques ouvrages que j'ai pu recevoir gratuitement en échange d'une critique, mais dans ce cas là je l'indique toujours et ma critique n'est pas spécialement différente dans ma manière de faire.

7) Depuis combien de temps lis-tu de la SFFF ?

Urf ! Grande question. Le premier livre qui m'a marqué dans ce domaine est Le Seigneur des Anneaux de Tolkien que j'ai lu vers 12 ans. Mais en même temps j'ai de vague souvenir d'autres livres plus anciens qui étaient de la SFFF et qui m'ont aussi marqué. Mais si on prend Tolkien comme point de départ vraiment conscient et assumé alors cela fait près de 20 ans.

8) A quel rythme lis-tu ?

Cela dépend des moments; j'oscille entre des périodes de lecture boulimique où je peux facilement lire entre deux et trois livres par semaine et des périodes de sevrage où le rythme est plus lent (un ou deux par mois).

9) Que trouves-tu dans cette littérature de genre ?

De l'évasion avant tous. Il y a certes parfois des critiques sociales intéressantes, mais je ne me voile pas la face, le lis de la SFFF avant tous pour m'évader du quotidien. C'est d'ailleurs un peu le même genre d'évasion que je recherche dans les séries télés, le cinéma ou les jeux de rôle.

10) Partages-tu cette passion avec ton entourage ?

Avec ma femme : non ! Elle en lit quelqu'un parfois mais ce n'est pas vraiment ce qu'elle préfère. Avec de nombreux amis par contre oui tout à fait. On ne lit peut-être pas tous la même chose, mais clairement c'est une littérature que beaucoup de monde dans mon entourage apprécie.

11) Quel a été ta première lecture SFFF ? Te souviens-tu de l’occasion qui t’a amené à cette lecture ?

Comme indiqué plus haut ce fut Le Seigneur des Anneaux de Tolkien aux alentours de mes 12 ans; l'édition en six volumes, chez folio junior il me semble. Puis après cela j'ai lu beaucoup de fantasy : Moorckok, Eddings, Mccaffrey, etc. Puis vers 14-15 ans une connaissance m'a orienté vers de la SF, j'ai donc enchaine avec Asimov, Herbert & Co.

12) Peux-tu nous décrire un (ou plus) grand souvenir de SFFF ?

Difficile, mes goûts ont pas mal changé avec le temps, mais clairement il y a des œuvres qui m'ont marqué : Le Seigneur des Anneaux, Dune d'Herbert, et puis plus récemment une grande claque avec Perdido Street Station de China Miéville. La découverte du recueil Kalpa Imperial de écrivaine argentine Angelica Gorodischer : des nouvelles racontant des fragments de l'histoire de L'Empire le Plus Vaste qui n'ai Jamais Existé. Je le relis régulièrement et c'est un vrai bonheur à chaque fois; je ne comprends pas pourquoi personne ne l'a encore traduit en français (tu es éditeur et tu me lis : pense-y !)

13) Quel est le livre qui t’a le plus marqué récemment ? (Répondre sans réfléchir)

Sans réfléchir, mais je vais surement en oublier. Bon j'essaye mais le récemment est à prendre au sens large. Wastburg de Cédric Ferrand que j'ai eu la chance de lire alors qu'il n'était qu'un manuscrit : une Fantasy terre à terre drôle et vachement bien conçue. The City & The City de Miéville : deux villes improbables et pourtant l'écriture de Miéville m'a permit d'y croire. Under Heaven de Guy Gavriel Kay : j'avais gardé un très mauvais souvenir d'un auteur que je voyais comme un, mauvais, sous-Tolkien, et en fait son dernier roman est une petite merveille. Transparence d'Ayerdhal : un très bon romain d'espionnage. La Horde du Contrevent de Damasio : une chute qui se voit à des kilomètres, mais une écriture très forte. Et Autoportrait de l'auteur en coureur de fond de Haruki Murakami : je n'ai jamais été sportif et avais toujours considéré le sport comme une activité peu digne d'interêt; Murakami m'a montré le contraire : depuis je cours un jour sur deux.

14) Vers quelle genre SF, F, ou F, va ta préférence ? Et pourquoi ?

Je suis plus porté vers la Fantasy. Je trouve cela plus dépaysant tous simplement, mais, par rapport à mon adolescence, je deviens plus exigeant sur la qualité de l'écriture et/ou des idées sortant de l'ordinaire. Ensuite mes préférences vont clairement du côté de la SF puis, enfin du fantastique que je lis moins.

15) Comment ont évolué tes goûts entre tes débuts en SFFF et aujourd’hui ?

Mes goûts n'ont pas fondamentalement changé; je recherche toujours de l'évasion dans mes lectures. Ceci étant dit, je lis quand même plus de littérature blanche que lorsque j'étais ado et recherche, de manière générale, des ouvrages de plus grande qualité littéraire. J'apprécie également des idées "fraiches" et pas le xième Tolkien-like.

16) Quels sont tes auteurs préférés ? Pourquoi ?

Cela change avec le temps, mais en ce moment : China Miéville car ce type est un génie : il a des idées juste ce qu'il faut de décaler pour être surprenantes et une écriture recherchée. Jaworski parce que c'est de la très bonne fantasy française. Thimotée Rey pour les idées loufoques qui tiennent en place.

17) Y a-t-il des livres que tu regrettes d’avoir lu (temps perdu) ? D’autres que tu aurais regretté de ne pas voir lus ?

Oui, je regrette d'avoir lu les mauvais. J'ai un peu tendance à me dire que lorsque je commence un livre il faut que je le finisse, mais je me soigne de plus en plus et je n'hésite plus à laisser tomber un livre qui me tombe des mains où que je trouve mauvais. J'aurais regretté de ne pas avoir lus les bons livres. Mais d'expérience je sais qu'il y en a encore plein que je n'ai pas lu que je devrais lire.

18) Y a-t-il des auteurs dont tu lis tout (ou voudrait pouvoir tout lire) ?

Oui, j'achète compulsivement tous ce que Jaworski écrit, je faisais de même avec Léa Silhol avant qu'elle n'arrête de publier. Je fais aussi un peu la même chose avec China Miéville mais je l'ai découvert alors qu'il avait déjà écrit pas mal de chose et je n'ai pas encore rattrapé mon retard. J'achète aussi tous ce qu'écrit l'écrivaine américaine d'origine haïtienne Edwidge Danticat, mais elle elle écrit de la littérature blanche. Je caresse l'idée depuis quelques années de me lire un jour l'intégrale des nouvelles et romans de Charles de Lint se déroulant dans l'univers de Newford, mais cela reste pour le moment un vœu pieu.

19) Vas-tu voir les auteurs sur les salons ? Ramènes-tu des interviews, des photos, des dédicaces ?

Je ne fais pas beaucoup de salon, il m'arrive d'aller chercher une dédicace et de discuter avec des auteurs. Mais dans le cadre des salons c'est souvent un peu artificiel comme discussion. J'ai quelques amis qui connaissent/sont des auteurs cela aide néanmoins à avoir des rapports un peu plus intéressant.

20) Que penses-tu de la bit-lit ? Et de Harry Potter ? (je crois que ces deux questions étaient indispensables ;-)

Indispensable je ne sais pas, polémique certainement ;) Alors moi je trouve cela très bien. Harry Potter, je les ai lues : c'est, je trouve, très sympa et parfois un peu trop fleur bleu. Maintenant ce n'est peut-être pas le summum de l'originalité comme beaucoup le prétende, mais c'est certainement très très bien.
La Bit-Lit je trouve aussi cela très bien. J'en ai lu quelques uns et si parfois l'abondance de sexe (ou l'extrême inverse le manque cruel de sexe) est parfois un peu lourd, il y a des trucs très sympa qui paraissent sous ce label (typiquement français d'ailleurs, en anglais c'est souvent labélisé "Urban Fantasy"). Je sais qu'il est souvent de bon ton de critique la Bit-Lit. Je comprend tout à fait que certain n'aime pas, mais la SFFF est souvent critiqué comme étant aussi une sous-littérature. Il existe d'ailleurs de très mauvaise chose dans ces genres là aussi, pleine de clichés et écrit avec les pieds. Donc au final les goûts et les couleurs cela se discutent surement mais avec de l'ouverture d'esprit.

21) Tes fournisseurs : librairies, bouquinistes, Internet ?

Internet définitivement. Je suis sensible aux arguments des petites librairies, mais je vis en Suisse, alors lorsqu'en combinant les taux de change de l'euro ou du dollar (particulièrement bas en ce moment) et la marge des intervenants suisses j'obtiens des différences de prix entre le livre acheté en librairie et celui acheté sur le net de l'ordre de 70-100%, mon choix est vit fait : c'est mon portemonnaie qui gagne !

22) BD, comics, ou non ?

Les deux mon capitaine ! Bien que depuis quelques années je suis de plus en plus comics : toutes les séries liées aux Mutants de chez Marvell (qui deviennent très compliquées à suivre entre les sorties en paperback et hardback), Fables, Hellboy et quelques autres.

23) Lis-tu aussi de la littérature « blanche » ? Si oui, qui aimes-tu particulièrement dans ce « genre » ?

J'en lis quelque fois. J'aimerai en lire plus mais il y a des gens tellement de chose à lire dans la SFFF que je n'y arrive pas alors…. Mais bon, lorsque je lis de la littérature blanche c'est en général de littérature post-coloniale en anglais et quelques auteurs hispanophone (Perez-Reverte par exemple).

24) Tentative de Weltanschauung : qu’aimes-tu comme musique ? Comme cinéma ? Quel est ton loisir favori ? Qui est ton philosophe de prédilection ?

Uch ! Alors pas de philosophe préféré, en musique je suis très éclectique : variété française, musique du "soleil", changeurs espagnole, musique celtique, musique andine, etc. Au niveau cinéma, j'aime bien les films fantastiques de SF ainsi que les blockbusters américains qui tachent. Loisir, je fais pas mal de jeux de rôle. Je regarde également pas mal de séries télés.

25) As-tu un Reader ?

Oui et non. Je n'ai pas de reader, mais j'ai un Iphone et un Ipad que j'utilise parfois comme reader.

26) As-tu déjà lu en numérique, même sur moniteur ?

J'ai déjà lu sur mon Ipad et mon Iphone, mais cela reste des écrans et c'est, je trouve assez fatiguant à la longue. Surtout lorsque tu as déjà passé une journée à bosser devant un écran d'ordinateur. Par contre, j'écoute beaucoup de livre audio (en anglais). Me déplaçant beaucoup en vélo et ayant décidé de prendre soin de mon corps en courant régulièrement, je meuble ces temps de déplacement / mouvement par des romans audios. J'ai ainsi moins l'impression de "perdre du temps".

27) Quel est ton rapport à la lecture numérique ? Penses-tu lire plus sous cette forme dans un proche avenir ?

Cela fait une petite année que je me demande régulièrement si je vais acheter un Reader. Mais, pour le moment, la fragmentation du marché et des formats de fichier (impossibilité de lire un ebook acheté chez Amazon sur un autre reader que le Kindle et vice et versa), les DRM, la pauvreté de l'offre française (même si cela s'améliore doucement) et les absurdes restrictions de vente géographiques ont un effet rédhibitoire.

28) Quel est ton rapport à Internet ? Connecté depuis longtemps ?

J'utilise beaucoup Internet (trop me dit ma femme qui a sans doute raison) : forum de discussion, lectures de blogs, surfs, etc.). Je suis en ligne depuis la fin des années nonante, pardon quatre-ving-dix, si je ne m'abuse.

29) As-tu un lien avec le monde de l’édition ? Ou du livre plus généralement ?

Non pas du tout. Je connais quelques auteurs et ai pu discuter avec des éditeurs mais rien d'officiel. Je suis lecteur et c'est déjà pas mal.

30) Une dernière chose à dire au lectorat en délire ?

Rien de particulier sinon que lire c'est bien, quoique vous aimiez lire et ne laissez personne dire le contraire.





Merci de votre attention. Et n'oubliez pas ! Duck ! And cover !

7 commentaires:

Guillaume44 a dit…

C'est la rentrée des interview ^^

Gromovar a dit…

Yep :)

Gromovar a dit…

Guillaume et moi sommes les seuls pas en vacances apparemment.

Cédric Ferrand a dit…

Cédric, c'est le grand écart entre Anita Blake et China Miéville, le tout en lisant des nouvelles signées par un auteur de SF hondurien.

Lhisbei a dit…

En tout cas quand je lis ça
"Et Autoportrait de l'auteur en coureur de fond de Haruki Murakami : je n'ai jamais été sportif et avais toujours considéré le sport comme une activité peu digne d'interêt; Murakami m'a montré le contraire : depuis je cours un jour sur deux."
je o_O (faut peut être que j'essaie de dénicher ce livre)
j'aime bien la "morale" de cette interview (la question 30) et plus globalement le ton "sans concession" du blog de Cédric Jeanneret

Efelle a dit…

Oui une excellente devise.

Maëlig a dit…

J'ai le même problème que toi sur les livres que je me sens forcé de terminer même quand je n'aime pas (mais je me soigne).
Je te rejoins sur Mieville, c'est de la bonne came.