jeudi 16 juin 2011

Les blogueurs parlent aux blogueurs : Anudar



Anudar Bruseis est le plus ardéchois des blogueurs. Il tient avec brio le blog La Grande Bibliothèque d'Anudar sur lequel il fait partager sa passion des livres, de la BD, mais aussi de ce qui sommeille au fond des microscopes (prends garde, Anudar, Herbert West et Victor Frankenstein aussi ont commencé comme ça). Grand fan de Dune devant l'Eternel, Anudar ne craint pas de lancer des débats sur le "sense of wonder" en commentaires sur son propre blog, ce qui semble prouver que son courage le rend digne de chevaucher le Shaï-Hulud.



1) Bonjour, peux-tu te présenter en deux mots (tu peux être aussi bref que tu veux…jusqu’au néant)

Alors, mon pseudo sur le Net c'est Anudar. Je divulgue sur mon blog mon identité véritable donc je laisserai aux personnes intéressées le soin de chercher un peu. Dans la vraie vie, j'ai trente et un ans, je suis professeur de SVT depuis quelques années, à huit cents bornes de chez moi.

2) Pourquoi avoir créé un blog ? Est-ce le premier ? Le seul ?

Pourquoi ? Cela fait des années que je lis de la SF sans trop trouver d'interlocuteurs dans mon entourage. Après avoir vu qu'un collègue tenait un blog de cinéma (« Rob Gordon a toujours raison » si ça vous intéresse, et je vous recommande d'aller y faire un tour), je me suis dit que c'était une bonne façon de partager mon goût pour la SF. En fait, peut-être que ça s'est fait un peu dans l'autre sens. Après avoir vu qu'il avait un blog archiplein, j'ai voulu faire pareil, mais dans ma spécialité à moi... Quelle explication est la bonne ? Sans doute un peu des deux.
J'avais déjà eu avant une envie de blog. J'avais commencé un blog avec quelques photos des coins que j'aime. Mais n'étant pas un très bon photographe, je n'étais moi-même pas très convaincu par ce que je faisais : façon de dire que j'ai très vite arrêté...
Depuis que je tiens mon blog de lecteur (Février 2010), j'ai ouvert un deuxième blog, « l'Atelier des travaux d'écriture », où je poste des textes d'imagination écrits de ma main. Je ne mets pas souvent ce blog à jour et je n'ai fait aucun effort pour le faire référencer. Je le vois plus comme une façon de mettre mes textes à la disposition de personnes qui seraient intéressées. On trouve entre autres dessus les chapitres de ma fanfic dunienne « Dune Apocryphe », des épigraphes de « Sunekeia », le roman de SF que j'écris quand j'ai le temps et d'autres écrits plus anciens.
Je suis aussi l'administrateur technique d'un blog syndical mais je ne participe pas à son contenu et je ne vois donc pas l'intérêt de m'étendre dessus.

3) Combien de temps y consacres-tu ?

Environ la moitié de mon temps de présence sur le Net, de près (en rédaction) ou de loin (en exploration de la blogosphère, des fora auxquels je participe, et des réseaux sociaux où traînent les amateurs de SFFF). C'est à dire beaucoup de temps. Si l'on ajoute en plus le temps passé à lire, alors là, ça fait une part énorme de mon temps libre.

4) Blogues-tu tout ce que tu lis ?

Presque tout. Il m'arrive de décider de ne plus chroniquer quelque chose quand c'est une série qui tourne un peu au procédé. J'ai chroniqué plusieurs « CHERUB » mais je ne pense pas chroniquer les suivants même si je les lis. Les livres, en général, échappent plus à cette tendance que les BD/mangas.

5) Comment choisis-tu ce dont tu parles sur ton blog ?

Dans la mesure où je ne parle que des livres que j'ai lus, je dirais que le choix, au départ, est celui du livre que je vais vouloir lire. Donc ça devient très vite difficile à expliquer...

6) As-tu déjà lu certains livres simplement parce que tu te disais que ça pourrait faire un article intéressant pour ton blog ?

Pas tout à fait. Je veux dire par là qu'il m'est arrivé, parfois, de m'intéresser à un livre plus vite que prévu afin de faire quelque chose d'intéressant sur le blog. Mais je pense que, de toute façon, j'aurais lu les livres en question, tôt ou tard.

7) Depuis combien de temps lis-tu de la SFFF ?

Depuis... toujours ? Toutes les fois que je me dis « c'est avec ce livre que j'ai commencé », je me dis quelques temps plus tard que j'en avais lu un autre avant...
Avant de lire de la SFFF, c'est-à-dire avant de savoir lire, j'avais déjà un goût très prononcé pour les histoires de vaisseaux spatiaux, d'extraterrestres, d'autres planètes et tout ça... Imaginaire nourri aux dessins animés qui passaient à l'époque, mais aussi aux images d'actualité spatiale (c'était avant Challenger en 1986). Je me souviens qu'au CP, dans la collection des livres à notre disposition, il y avait un petit bouquin de SF qui m'avait beaucoup plu. C'était une histoire de conflit entre deux planètes, l'une dirigée par un triumvirat militariste et l'autre par une reine paisible. J'ai tout oublié du reste, y compris le titre, chose que je regrette beaucoup. Plus tard, dans la collection de l'Ecole des Loisirs, j'avais lu « La Tour de Xrom », un roman de SF jeune public bien foutu et très plaisant. A peu près à la même époque j'ai lu un autre bouquin de SF que j'ai d'ailleurs chroniqué sur mon blog il y a très peu de temps, « Galamax appelle la Terre ». Après je me suis mis à lire des choses un peu en avance par rapport à mon âge, en CM1 j'ai lu « La grande Dérive » de Ben Bova, plutôt destiné à un public adolescent, livre qui m'avait fait une forte impression, aussi forte que celle éprouvée, à la même époque, à la lecture de la « Trilogie des Tripodes » de John Christopher. J'ai réussi à digérer « le Seigneur des Anneaux » puis « le Silmarillion » entre les âges de dix et douze ans, à l'époque, je pense que j'aurais sans nul doute pu basculer vers la Fantasy... Et puis j'ai rencontré « la Reine de l'Eté » de Joan D. Vinge et « Dune », un an plus tard. Là, mes goûts se sont cristallisés. J'avais quatorze ans.

8) A quel rythme lis-tu ?

Cela dépend de ma motivation. Si le livre me plaît, je peux descendre cinquante pages en une heure. Sinon, ça peut traîner un peu plus.

9) Que trouves-tu dans cette littérature de genre ?

La part du rêve. Je crois que le sous-titre de mon blog, « à quoi ressemble la bibliothèque d'un inculte assumé ? », doit être pris au pied de la lettre. La littérature est avant tout, pour moi, une façon de me distraire, et c'est la SFFF qui me distrait le mieux.

10) Partages-tu cette passion avec ton entourage ?

Mon père est lui aussi amateur de SFFF. Quelques-uns de mes livres proviennent d'ailleurs, en fait, de sa collection. Ceci étant dit, ses goûts personnels vont plutôt vers le Fantastique. Il a fait une thèse, il y a quelques années, sur la fiction borgésienne. Auteur auquel il m'a initié depuis l'adolescence.

11) Quel a été ta première lecture SFFF ? Te souviens-tu de l’occasion qui t’a amené à cette lecture ?

Je crois que j'ai déjà répondu à cette question un peu plus haut, en fait...

12) Peux-tu nous décrire un (ou plus) grand souvenir de SFFF ?

S'il n'y en avait qu'un seul, ce serait « Dune ». Quand j'ai lu le récit de la bataille finale, j'étais dedans. Je chevauchais les vers des sables, moi aussi !

13) Quel est le livre qui t’a le plus marqué récemment ? (Répondre sans réfléchir)

Là, c'est le genre de question sadique à laquelle je suis incapable de répondre. Il suffit en plus de préciser qu'il faut répondre sans réfléchir pour que j'en sois encore plus incapable. Pour que tu te représentes la chose, ça fait depuis ce matin que j'y réfléchis et je n'ai pas encore trouvé...

14) Vers quelle genre SF, F, ou F, va ta préférence ? Et pourquoi ?

La SF, bien sûr. Et c'est sans doute à cause de l'ambiance dans laquelle j'ai grandi. Mon père m'avait emmené voir « 2010 : Odyssée deux » quand ce film était sorti au cinéma. Je n'y avais rien compris mais j'avais été fasciné...

15) Comment ont évolué tes goûts entre tes débuts en SFFF et aujourd’hui ?

Ils n'ont pas évolué. En termes de lecture, je suis toujours l'adolescent, voire le gamin, qui aimerait se trouver sur une autre planète.

16) Quels sont tes auteurs préférés ? Pourquoi ?

Je vais peut-être surprendre, mais l'auteur que je préfère n'est pas Frank Herbert bien que « Dune » soit mon roman de SF préféré... Mon auteur favori, je pense que ça serait Isaac Asimov. Le « Bon Docteur » est quelqu'un dont l'optimisme est agréable. J'ai aussi été plutôt admiratif devant l'effort qui se cache derrière son « Histoire des Temps à venir »...
J'aime aussi beaucoup Joan D. Vinge, qui est à mon sens trop peu connue en France.

17) Y a-t-il des livres que tu regrettes d’avoir lu (temps perdu) ? D’autres que tu aurais regretté de ne pas voir lus ?

D'une façon récente, quelques-uns. « Sens interdit » par exemple. Et des livres que j'aurais regretté de ne pas avoir lus, c'est facile : « Dune », « Fondation »...

18) Y a-t-il des auteurs dont tu lis tout (ou voudrait pouvoir tout lire) ?

Des auteurs vivants ? Je ne crois pas...
J'ai tenté de lire tout Asimov. Tout Frank Herbert, aussi...

19) Vas-tu voir les auteurs sur les salons ? Ramènes-tu des interviews, des photos, des dédicaces ?

Depuis que je tiens mon blog, oui. Avant, non. Cela dit, j'ai quelques dédicaces de Joan D. Vinge sur des livres d'occasion.

20) Que penses-tu de la bit-lit ? Et de Harry Potter ? (je crois que ces deux questions étaient indispensables ;-)

La bit-lit, je n'en ai jamais lu en dehors du numéro de Bifrost d'il y a quelques mois. J'ai déjà dû lancer ici ou là ma boutade favorite : pour moi, c'est de la littérature pour adolescentes. Je ne suis pas un adolescent et je ne suis pas une femme : déjà, je ne suis pas dans le « coeur de cible ». Ensuite, les histoires de guimauve sentimentale m'emmerdent voire m'écoeurent au plus haut point. La bit-lit, ce n'est pas pour moi.
« Harry Potter », par contre, ça j'aime bien. Mais c'est toujours la même chose : on accepte sans doute mieux ces histoires de « monde caché » plus beau et plus dangereux que le « vrai » parce qu'on a tous eu tendance, quand on était gosses, à fantasmer qu'en réalité nos parents étaient des magiciens (ou des gens venus de l'espace) et que sous le lit (ou dans le placard) se cachaient d'abominables créatures...

21) Tes fournisseurs : librairies, bouquinistes, Internet ?

Tout à la fois. Je fréquente beaucoup l'excellente librairie lyonnaise Decitre pour tout ce qui est récent. Les bouquinistes, c'est pour ce qui n'est plus édité. Internet, c'est surtout pour les livres en anglais. Sachant que je pratique aussi les bouquinistes sur Internet.

22) BD, comics, ou non ?

Bien sûr. BD depuis toujours là encore (mon père, encore lui, faisait très bien la voix du capitaine Haddock, ma mère, quant à elle, était championne pour me faire voir certains détails dans « Tintin »). Mangas depuis huit ans, à peu près. Comics depuis très peu.

23) Lis-tu aussi de la littérature « blanche » ? Si oui, qui aimes-tu particulièrement dans ce « genre » ?

J'en lis très peu. Après avoir dû m'appuyer du Balzac pendant deux ans au Lycée, contraint et forcé (because BAC de Français en préparation), je dois dire que j'ai été fort content de laisser ça de côté...
Quant à parler d'auteurs « blancs » que j'apprécie en particulier, euh... Vu que je relis très peu... Très difficile à dire !

24) Tentative de Weltanschauung : qu’aimes-tu comme musique ? Comme cinéma ? Quel est ton loisir favori ? Qui est ton philosophe de prédilection ?

En musique j'ai des goûts très peu fixés. Si bien que je n'ai pas une connaissance très approfondie des genres que j'écoute. Pour résumer, ce que j'aime en musique s'organise autour de deux pôles, les musiques anciennes et les musiques électroniques. Eh oui. Le point commun entre ces deux pôles, parce qu'il y en a un, c'est que pour moi ces musiques « débloquent » certaines émotions et en particulier créatrices. J'imagine mieux quand j'écoute ce genre de choses...
Au cinéma, je suis là encore assez peu difficile. Hormis les films « glauques » (comprenez : sinistres, de ceux qui donnent envie de vous tirer une balle), je suis assez bon public. Le monde est assez moche en vrai pour qu'en plus on ait envie de payer pour s'en remettre une dose.
Mon loisir favori, tu veux dire, en dehors de la lecture ? J'aimerais pouvoir dire que je suis sportif. En réalité, à part un goût certain pour la marche et pour la natation (deux kilomètres par semaine en deux séances, depuis des mois), j'ai horreur du sport. Sinon, ce que j'aime faire pour de vrai, c'est rêver, ne penser à rien, de préférence installé quelque part devant les magnifiques paysages d'Ardèche...
Quant à mon philosophe de prédilection, je n'en ai pas. Depuis le BAC, j'ai toujours dit que j'attendrai d'avoir quarante ans pour me (re)mettre à la philosophie. Et je ne suis pas pressé.

25) As-tu un Reader ? (ndlr : une liseuse)

Si tu veux dire, un lecteur de flux RSS, oui. Et je m'en sers beaucoup. Sinon, vu que je ne sais pas ce que c'est, je ne dois pas en avoir.

26) As-tu déjà lu en numérique, même sur moniteur ?

Oui, j'ai lu quelques nouvelles sur mon écran d'ordinateur.

27) Quel est ton rapport à la lecture numérique ? Penses-tu lire plus sous cette forme dans un proche avenir ?

Je n'ai pas de répugnance particulière à lire en dehors du papier. Donc je n'ai pas d'a priori négatif à l'égard de la lecture numérique. Et je pense, oui, lire plus sous cette forme dans un proche avenir.

28) Quel est ton rapport à Internet ? Connecté depuis longtemps ?

En peu de mots, je dirais qu'en tant qu'inadapté social une part importante de mon temps libre est passée sur le Net. C'est très mal et j'en suis conscient. Je me déconnecte donc deux après-midis par semaine pour faire autre chose.
J'ai découvert le Net en 1999, à l'Université. Cela m'attirait depuis quelques années car on commençait à beaucoup en parler, à l'époque. Mes parents ont eu leur abonnement à la même époque. J'ai le mien depuis 2002.

29) As-tu un lien avec le monde de l’édition ? Ou du livre plus généralement ?

Mis à part celui d'être un boulimique de lecture, pas du tout.

30) Une dernière chose à dire au lectorat en délire ?

Si après avoir lu tout ça vous parvenez encore à me considérer comme quelqu'un de normal, vous êtes plus indulgents que mes élèves.





Merci de votre attention. Et n'oubliez pas ! Duck ! And cover !

10 commentaires:

Anudar a dit…

Merci Gromovar, et en particulier pour l'introduction, fort bien menée (ainsi que trouvée, en fait) :) !

El Jc a dit…

Difficile de se prononcer pour l'anormalité d'un petit camarade quand on est persuadé soit même de venir d'ailleurs ;o) Belle interview.

Val a dit…

Ah ben mince ! il me semblait que c'était moi qui chevauchais les vers des sables !

Comme El JC, je suis incapable de fixer les barrière de la normalité pour remarquer l'anormalité

Tigger Lilly a dit…

Chouette interview !

Efelle a dit…

Sont normaux les gens avec qui je partagent des points communs... :o)

Moi aussi j'aime bien Joan D Vinge (et son ex mari aussi d'ailleurs).

Guillaume44 a dit…

Tout lire Herbert et Asimov ? Voilà un beau défi :)

Lhisbei a dit…

Nous sommes tous parfaitement normaux et toi aussi (enfin dans notre normalité à nous s'entend...) :)

Anudar a dit…

Merci à tous pour vos réactions !

@Val en particulier : je crois qu'il y avait tant de monde ce jour-là que c'est normal si on ne s'est pas vus sur nos vers respectifs...

Dridrine a dit…

Peut être pas "normal", mais qu'est ce qu'on s'ennuierait si c'était le cas!

Blop a dit…

J'aime les gens qui regardent les paysages et ne se sentent pas obligés de faire quelque chose pendant ce temps. C'est un signe de normalité, contrairement à la majorité de la population qui en est incapable.
Je suis de ton avis et je le redis, Anudar : les intro de Gromovar sont incroyablement bien trouvées.