mercredi 1 juin 2011

BOF


Dans "Les grandes profondeurs", René Reouven fait dire à Oscar Wilde que Robert-Louis Stevenson "reste bien en deçà de son imagination, il a eu peur de choquer". Il lui fait dire aussi : "Savez-vous qu'il m'a laissé sur ma faim l'animal ?...Comment, Stevenson nous met l'eau à la bouche avec ces crimes honteux dont se rend coupable son affreux Hyde, et ensuite, passez muscade ! C'est du sans-gêne littéraire, je le proclame ! Une honteuse dérobade devant la pudibonderie des temps, un crime contre la liberté de l'Art !".
René Reouven fait pareil imho. Verbeux, mou, hors-champ, son roman promet mais ne donne pas. Et le name dropping à ce niveau...
Sur Jack l'Eventreur, je préfère carrément From Hell.
Les grandes profondeurs, René Reouven

L'avis d'Efelle

Lu dans le cadre du défi steampunk

4 commentaires:

Guillaume44 a dit…

Bon, je trainais de la patte pour le lire, je passe. Faudrait que je relise l'avis d'Efelle quand même, je ne m'en souviens plus là.

Gromovar a dit…

Il a bien aimé apparemment.

Efelle a dit…

Hors champ, hors champ, les crimes de Jack l'éventreur sont suffisamment notoire pour ne pas avoir besoin de livrer des détails, non ?

Pas fan de From Hell, j'ai préféré l'épilogue sur les Chasseurs de Mouettes au récit principal.

Gromovar a dit…

"Pas fan de From Hell, j'ai préféré l'épilogue sur les Chasseurs de Mouettes au récit principal." LOL

Comme disait Coluche, "les coups et les douleurs..."